Depuis quelques temps, comme je n’ai pas trop d’idées pour faire à manger, afin de nous nourrir, le président et moi (mais aussi, le patron et Claude, les week-ends), j’ai pris l’habitude d’ouvrir des livres de cuisine et de faire des recettes que j’avais notées comme intéressantes mais que je n’avais jamais réalisées pour plein de raisons : flemme, découragement, manque d’envie, pas le goût de certains produits à l’instant T, j’en passe et pas des moindres. Ah oui, j’oubliais, par facilité, la plupart du temps. Mais c’est vrai que quand j’achète un bouquin de cuisine, en général, je le parcours et sur une feuille qui me sert de marque-pages, j’inscris toutes les recettes qui me tentent et m’inspirent. Mais ça ne veut pas dire que je vais forcément les faire, non, non. C’est juste des idées au cas où.

C’est comme ça que ces derniers jours, j’ai fait mon premier ragoût de boulettes de bœuf à la tomate et aux haricots blancs et aussi des pâtes aux petits pois, à la salade sucrine et aux lardons. Et comme j’en fais toujours pour deux fois, au moins, ça n’est pas un mauvais investissement. En gros, je cuisine beaucoup mais je m’arrange pour que parfois, je n’ai rien à préparer du tout parce que je prévois à l’avance. C’est comme pour les billets de ce blog. Et donc, dimanche, en faisant mes menus de la semaine et ma liste de courses pour hier matin, j’ai choisi de faire un agneau tandoori aux asperges vertes. Ma foi, les asperges vertes, ça n’est pas très compliqué à préparer car elles ne s’épluchent pas forcément. Je reconnais donc être un peu fumiste et surtout, une grosse feignasse. Mais j’assume.

Et, devant le  boucher, j’ai eu beau regarder dans tous les sens, je n’ai pas trouvé de morceaux d’agneau qui me séduisaient, probablement parce que nous étions lundi matin de bonne heure et que j’aurais dû attendre un peu plus tard dans la journée, allez savoir. Bref, comme je ne voulais pas changer de menu, j’ai regardé si je pouvais changer de morceau de viande. Mais un gigot même raccourci et même coupé en morceaux, ça n’est pas vraiment fait pour être mijoté comme pour un sauté. Alors, j’ai pris du veau. Et comme j’ai aperçu des blettes, je me suis jeté dessus car il y a longtemps que je n’en avais pas mangé. Et j’ai pris des gros champignons et au lieu de faire un agneau tandoori aux asperges vertes, j’ai préparé un curry de veau aux champignons et aux blettes. C'est sympa aussi.