30 avril 2022

s’organiser pour se retrouver par hasard

Hier, en allant chez Jardiland, au Bouscat, déjà, j’ai découvert que ce n’était pas au Bouscat mais à Bruges et ça m’a fait quelque chose car j’ai toujours pensé que c’était au Bouscat et je n’aime pas trop qu’on vienne bousculer mes certitudes. Mais j’ai été assez vite rassuré car une fois revenu chez moi avec plein de choses à planter sur ma terrasse pour passer l’été, j’ai vérifié sur Internet et j’avais bien raison, Jardiland est bien au Bouscat et non pas à Bruges comme peut le laisser croire le panneau d’entrée dans Bruges à... [Lire la suite]

29 avril 2022

ce cher vieil Émile (3)

Quatrième volume en cours. Probablement celui qui entre le plus vite dans le vif du sujet, en tout cas, dans mes souvenirs. Mais là, après avoir terminé Le ventre de Paris, je viens d’attaquer La conquête de Plassans. Et là, je suis en terrain connu car je me souviens parfaitement que cette fois, Zola a écrit ce qui pourrait être apparenté à une espèce de thriller. Cette famille de bourgeois provinciaux qui prend pour locataires, un prêtre d’apparence un peu miteuse et sa mère, parachuté de Besançon en Provence, avec des secrets qu’on... [Lire la suite]
28 avril 2022

tant qu’il ne fait pas encore jour

Je ne suis pas un vampire. Et pourtant, hier matin, j’ai beaucoup aimé vivre avant que le jour se lève. Normalement, j’y suis plutôt habitué car je suis ce qu’on appelle quelqu’un qui préfère le potron-minet aux longues soirées. Je suis donc un lève-tôt et un couche plutôt tôt. J’aime autant, je préfère presque, voir le soleil surgir de la nuit plutôt que le voir se coucher à l’horizon. C’est très beau, un coucher de soleil mais un lever du même astre, ça a un charme inégalé. Enfin bref, je suis né à 7h30 à la presque fin d’un automne... [Lire la suite]
27 avril 2022

je ne suis pas raciste, moi

Je ne vois pas pourquoi les gens disent que je suis raciste parce que moi, raciste, je ne le suis pas du tout. Et quand je dis pas du tout, c’est vraiment pas du tout. La preuve ? J’ai des amis tunisiens, j’ai déjà été invité chez eux et je peux vous dire qu’ils vivent comme vous et moi. Ils ont une salle de bains, ils mangent assis à table et ils dorment dans un lit, comme les gens normaux. Alors, franchement, je ne vois pas pourquoi on dit de moi que je suis raciste. Ce n’est pas parce que je votais Dupont-Aignan jusqu’à cette... [Lire la suite]
26 avril 2022

bon anniversaire, Monique

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Monique. Ah bon, vous ne connaissez pas Monique ? Mais si, vous la connaissez car je parle régulièrement d’elle dans les colonnes de ce blog. Mais si, Monique, enfin. Franchement, ça me déçoit si vous avez oublié de qui il s’agit. Je parle d’elle au moins une fois par semaine. En tout cas, beaucoup plus souvent que Jean-Michel, mon cousin, ou Chouchou, mon major d’homme, le héros que je n’ai jamais été et que je ne serai jamais. Et aussi beaucoup plus que le prince ou que Minouche (tiens, elle... [Lire la suite]
25 avril 2022

pyjama électoral

Hier soir, il y avait la soirée des résultats de l’élection présidentielle, sur France 2. Sur d’autres chaînes et dans plein de radios aussi mais moi, je l’ai suivie sur France 2. Ça s’est passé chez ma mère car je suis venu la voir quelques jours, comme je l’avais annoncé dans un précédent billet (avant-hier, plus précisément), avec le président. Et donc, moi, les soirées électorales à la télévision, j’aime beaucoup ça, ça m’énerve tout autant que ça me plaît. J’aime voir les réactions des invités politiques mais je suis très agacé... [Lire la suite]

24 avril 2022

champagne pour tout le monde

Ce soir, je propose qu’on serve du champagne pour tout le monde. Parce que, soit nous fêterons la non-élection de la première femme présidente de la république française ; soit, nous serons obligés d’oublier qu’elle a été élue (y penser et puis oublier, c’est récurrent, chez moi) et, par conséquent, ce soir, je vais boire. Je boirai quoi qu’il en soit et quoi qu’il se passe. Et dans le meilleur des cas, je n’aurai pas besoin de prendre la flûte de trop car je ne veux pas non plus être malade demain matin. Nous boirons l’apéritif... [Lire la suite]
23 avril 2022

j’y pense et puis j’oublie

Il faut savoir que quand j’écris, comme j’écris beaucoup, j’y pense et puis j’oublie. Et puis bien souvent, j’écris la veille pour le lendemain. Parce que je n’aime pas être pris par le temps, être stressé par la page blanche et parce que j’ai toujours vécu un peu en décalé, même dans mon dernier emploi, dans le mareyage puisque j’arrivais en pleine nuit et que tout mon travail était daté de la veille alors que mes collègues commerciaux de jour, eux, étaient déjà passés au lendemain. Oui, je sais, ça peut paraître un peu abscons,... [Lire la suite]
22 avril 2022

je veux voter Édouard

Ce n’est pas parce que j’ai toujours aimé ce prénom (depuis vraiment très longtemps) mais moi, dimanche, je veux voter Édouard. Le problème, c’est que je sais que ce n’est pas possible. Alors, tant pis, je voterai pour quelqu’un d’autre. Mais pas pour une femme. Pas cette fois-ci. Et tout en glissant mon enveloppe dans l’urne, juste avant qu’on dise tout fort : « A voté ! », je me dirai que c’est en pensant à Édouard que je ne vote pas pour une femme. Ça sera un peu comme quand on est en couple mais que de l’usure... [Lire la suite]
21 avril 2022

quatre semaines sans rien

À ma façon, je suis en train de vivre quatre semaines sans rien. Un peu comme si je faisais le carême. Et à l’heure où on parle beaucoup d’abstention, moi, je revendique l’abstinence. C’est idiot, car ça n’a rien à voir. Mais voilà, c’est comme ça qu’en ce mois d’avril 2022, j’ai (plus ou moins) choisi de vivre quatre semaines sans rien. Et je vais même vous faire une confidence très intime, quand je dis que j’ai choisi, ce n’est pas tout à fait vrai mais ça m’arrange, c’est de le croire moi-même. Parce que ça me permet de m’en sortir... [Lire la suite]