Je ne vois pas pourquoi les gens disent que je suis raciste parce que moi, raciste, je ne le suis pas du tout. Et quand je dis pas du tout, c’est vraiment pas du tout. La preuve ? J’ai des amis tunisiens, j’ai déjà été invité chez eux et je peux vous dire qu’ils vivent comme vous et moi. Ils ont une salle de bains, ils mangent assis à table et ils dorment dans un lit, comme les gens normaux. Alors, franchement, je ne vois pas pourquoi on dit de moi que je suis raciste. Ce n’est pas parce que je votais Dupont-Aignan jusqu’à cette année et Zemmour au premier tour, au début du mois que je suis raciste. Il faut arrêter de faire des amalgames. C’est comme si vous disiez que tous les arabes étaient des terroristes. Bon, on n’en est pas loin mais pas tous. Tiens, si on prend Smaïn, l’humoriste des années 80, jusqu’à preuve du contraire, il n’est pas fiché S.

Non, vraiment, moi, je ne suis pas raciste, je veux juste que la France redevienne la France avec un grand F et qu’elle retrouve sa grandeur de quand elle était grande. Je n’ai jamais eu la moindre pensée raciste de toute ma vie. La preuve ? J’aime beaucoup la Compagnie Créole et un de mes plats préférés, c’est le couscous. D’ailleurs, maintenant, le couscous, c’est devenu un plat français. Et puis ce n’est pas tout, j’aime beaucoup le café noir mais attention, il y a quand même des choses que je n’aime pas, par exemple, je n’aime pas le travail au noir, surtout quand il est fait par des arabes. Et d’ailleurs, le travail d’arabe, tout le monde sait ce que ça signifie. Et chez les noirs, ce que j’aime le moins, ce sont les idées car moi, je pense que si on n’avait que des Français en France, tout irait tellement mieux. Entre catholiques dans un état laïc.

C’est comme pour les homos, je ne vois pas pourquoi on dit de moi que je suis homophobe, je n’ai rien contre les pédés, j’en connais même dans ma rue, alors. Et c’est comme pour les arabes, ils vivent comme nous à part qu’ils sont pédés, les homos. Et arabes, les arabes. Ils vivent comme nous, ils mangent comme nous et ils dorment dans des lits, comme nous. Bon, ils sont quand même différents de nous mais encore une fois, je n’ai rien contre. La preuve ? Je ris à chaque fois que je regarde La Cage aux folles à la télé. Mais bon, quand on est français comme les français d’autrefois, on ne peut pas être homo, sinon, il n’y aurait plus personne dans le pays car comment on ferait des enfants, sinon ? En tout cas, je ne suis pas raciste. Pardon ? Pédé, moi ? Plutôt me faire enculer, tiens ! Non, je vous dis, je ne suis pas raciste, moi, je suis juste normal.