Il y a une question que  je me pose au sujet des variants du coronavirus. D’abord, je vous rappelle qu’on a eu les variants anglais, indien et sud-africain avant qu’on ne le rebaptise avec des noms de lettres de l’alphabet grec. La première chose qui me vient à l’esprit, c’est pourquoi l’alphabet grec et pas l’alphabet chinois puisque ce virus Covid 19 vient de là-bas ? C’est vrai ça, au lieu de dire variant alpha, variant bêta et variant delta avant d’en arriver au variant omicron (et non pas Ô Macron – ce qui n’est réservé qu’à ses afficionados), on aurait pu respectivement dire variant Yīgè, variant Cèshì bǎn et variant Sānjiǎozhōu avant d’en arriver au variant Ào mǐ kè róng (Bìng bùshì Ô Mǎkèlóng Duìyú àihào zhě) (je sors ma science mais mes connaissances dans le chinois simplifié, ça vient de Google !)

Ensuite, la deuxième question que je me pose au sujet de ces noms de variants, c’est pourquoi on ne respecte pas l’ordre de l’alphabet contemporain occidental ? Parce que tant qu’à prendre celui des grecs, on aurait dû avoir alpha, beta, gamma, delta, epsilon, zêta, êta, thêta, iota, kappa, lambda, mu, nu, ksi, omicron, pi, rhô, sigma, tau, upsilon, phi, chi, psi et oméga (après cette fastidieuse énumération hellène, je vais vous épargner l’équivalence chinoise) et donc, de ce fait, on peut se dire qu’on ne devrait pas encore être au variant omicron mais au variant delta voire epsilon. Est-ce que ça changerait quelque chose à sa contagiosité ? Je n’irai pas jusque-là. En plus, moi, je ne suis ni un spécialiste, ni un scientifique, ni un médecin donc, je me contente de constater les choses, je n’ai pas d’avis.

Et comme depuis hier, la France vient de prendre la présidence de la Communauté Européenne pour 6 mois, est-ce qu’on ne pourrait pas décider de nommer nous-mêmes les prochains variants ? Parce que tant qu’à faire, si on ne respecte pas l’ordre de l’alphabet grec, on peut alléger un peu cette situation en parlant du prochain variant comme le variant lambda, moi, je trouve ça un peu drôle. Ou le variant thêta, c’est assez rigolo (thêta claques). Ou le variant kappa, c’est bien aussi (kappa venir chez nous). Et quand aura épuisé les lettres grecques, on pourra continuer avec la dernière : oméga. Et là, on pourra mettre des numéros : la variant oméga 3, pour le troisième. Celui qui serait le plus intéressant pour l’homme car les omégas 3, c’est très bon pour nous. Et les omégas 6 et les omégas 9…