Contre toute attente, je viens d’apprendre que mon blog avait gagné trois Bloggy Awards. Je ne savais même pas que j’étais en lice pour obtenir un prix. Pensez donc, j’écris dans mon coin pour une poignée de lecteurs et trices et je ne fais pas beaucoup de bruit. Un peu comme si j’écrivais en silence ou dans un certain vide. En tout cas, sachez que j’ai obtenu le deuxième prix du blog avec le plus de mauvaise foi. Ça m’étonne car moi, la mauvaise foi, j’en suis totalement incapable mais bon, si ça me rapporte quelque chose, je veux bien qu’on dise que je suis le numéro deux sur le podium. La médaille d’argent de la mauvaise foi. Franchement, je ne sais pas si je dois m’en réjouir mais dans l’absolu, peut-être un peu. Et quand on me donne une récompense, moi, je suis toujours content, alors… Du genre à remuer la queue ?

Je ne sais pas comment ça va se passer, si je vais avoir droit à des trophées ou des médailles physiques ou juste virtuelles et s’il va y avoir une cérémonie et si je vais devoir préparer un discours pour remercier tout le monde, comme aux césars. On verra. En attendant, sachez que j’ai également reçu le premier prix du blog le plus anti-Noël. Alors ça m’étonne un peu car cette année, je ne me suis pas encore beaucoup exprimé contre Noël mais je crois que ça remonte à 2019, l’année où j’ai été le plus virulent. Après, je n’ai pas eu besoin d’en ajouter des tonnes, le Coronavirus l’a fait pour moi. Il n’empêche que je ne regrette rien, que je persiste et signe, même. Parce que je suis une tête à claques. Et parce que j’aime bien provoquer. Mais attention, juste de loin car je ne suis pas assez courageux pour le faire de près.

Si jamais il y a une cérémonie réelle (ce dont je doute avec la cinquième vague du virus), je ne sais pas s’il va y avoir un code pour s’habiller. Parce que je n’ai plus de smoking depuis longtemps. Enfin si mais je ne rentre plus dedans. C’était le smoking de mes vingt et trente ans. Magnifique, bleu nuit, très chic. Tu parles, ça remonte au siècle dernier. Bref, j’ai aussi et enfin reçu un prix, le troisième, cette fois, médaille de bronze, donc, dans la catégorie blog avec les meilleurs mauvais dialogues. C’est peut-être le prix qui m’a le plus étonné. Ou le moins étonné, je ne sais plus vraiment. En tout cas, j’ai ma petite idée quant à qui faisait partie du jury. Je ne lui en veux pas. Si j’étais de mauvaise foi et si on était trop près de Noël, je ne dis pas que je ne me mettrais pas à bouder mais là, non, tout va très bien, en fait, je suis ravi.