J’ai longuement hésité mais je pense que ça va m’être impossible de passer outre cette décision qui me coûte mais contre mauvaise fortune, je vais, nous allons tous faire  bon cœur et oublier certaines contraintes car la sécurité de tous prévaut sur le confort et le bien-être de l’instant. Donc, dorénavant (et surtout dorénaprès), il va falloir respecter certaines règles de bonne conduite pour tous les lecteurs et trices de ce blog. Il est hors de question que celui-ci passe outre les mesures de protection sanitaire qui sont appliquées partout ailleurs. Et je vais vous en faire la liste détaillée afin que chacun en ait connaissance et en prenne conscience. Ensuite, ça sera du genre « dont acte ! »

À partir d’aujourd’hui, 22 mai 2020, il est obligatoire de porter un masque pour lire les billets que je publie dans mon blog. En effet, un postillon n’arrivant jamais seul, surtout pour les textes humoristiques, il est important de ne pas envoyer partout devant son smartphone, sa tablette ou son ordinateur, qu’il soit portable ou fixe. Tout lecteur ou trice qui ne respectera cette première règle se verra refouler du blog, la première fois et se verra infliger une amende symbolique de 74 centimes d’euros par fois suivante. En espérant que vous serez nombreux à contrevenir pour que je gagne un peu d’argent au passage car je ne suis pas qu’un philanthrope, j’ai aussi besoin de (bien) vivre.

Deuxième règle impérative et non contournable : un mètre quarante-sept de distance physique est obligatoire entre deux lecteurs et trices. Il est formellement interdit de lire mon blog à deux en se tenant la main. Et en se faisant des bisous sur la bouche. Et en faisant tourner un joint, ce qui n’est déjà pas le genre de la maison, au départ. Enfin, troisième règle (pour l’instant, jusqu’aux prochaines, qui sont attendues dans les semaines à venir, en fonction des résultats des premières) : on ne touche pas un billet publié avec ses mains sans se les être enduites de gel hydro-alcoolique au préalable. Sinon, vous risquez de contaminer le billet d’origine et je n’ai pas envie de prendre le moindre risque.