Dans la série : dorénavant, je porte un masque parce que c’est obligatoire, voici la suite des choses qu’on ne peut plus faire quand on a le sien sur la figure. Tout d’abord, on ne peut pas se brosser les dents avec sous peine de le déchirer s’il est en papier et sous peine de le détériorer s’il est en tissu. N’oublions pas que les masques sont des objets fragiles, surtout quand ils ne sont pas réutilisables, comme la plupart d’entre eux. Donc, il vaut mieux se brosser les dents avant de le mettre sur soi.

Avec un masque, on ne peut plus tirer la langue à quelqu’un pour lui montrer qu’on n’est pas d’accord avec lui (ou avec elle) et c’est bien dommage car si au lieu de se taper dessus, on se contentait de tirer la langue, il y aurait nettement moins de violence sur terre. À la place, je suggère qu’on hausse les épaules mais, quoiqu’il arrive on évite les doigts d’honneur parce que là, franchement, ça donne vraiment une bonne raison à l’autre de s’énerver encore plus. La surenchère.

On ne peut absolument pas imiter le lapin avec sa bouche quand on porte un masque car alors, l’effet qui se veut comique perd toute sa substance et donc, toute sa valeur et la seule chose qu’on a des chances de réussir, c’est un flop magistral. Au mieux, on peut faire les oreilles avec ses mains et taper d’un pied par terre mais ce n’est alors pas la peine d’enfiler des gants car on n’a jamais vu un seul lapin avec des oreilles gantées. Tout d’un coup, ça perd beaucoup en crédibilité. Pensez-y.

Quand on a un masque sur le visage, il est désormais interdit de cracher, que ce soit par terre, dans la rue ou chez soi ou en l’air, toujours dans la rue ou chez soi. En gros, pour ceux qui n’auraient pas compris, si vous crachez alors que vous portez un masque, ça n’ira pas bien loin et vous n’aurez plus qu’à le retirer pour vous essuyer. C’est donc plutôt une bonne chose car, vous, je ne sais pas mais moi, ça me dégoûte, tous ces gens qui balancent leurs mucosités devant tout le monde, c’est crade.

Enfin (pour aujourd’hui), il y a une dernière chose qu’on ne peut plus faire avec un masque, c’est venir faire un gros bisou à sa maman pour lui dire bonne nuit et lui souhaiter de faire des beaux rêves quand elle vient vous border le soir, dans votre lit et, encore pire, parce que ça n’arrive qu’une fois par an, on ne peut plus non plus lui faire un vrai bisou pour lui fêter un joyeux anniversaire. Oui, parce que, par exemple, si c’était l’anniversaire de ma maman, aujourd’hui, hein ? Alors, quoi ?