Bon, je m’y mets. Allez, c’est parti. Ouais, je suis motivé. Scrch, scrch, scrch, scrch, scrch, scrch, scrch, scrch… Une pomme de terre épluchée. Scrch, scrch, scrch, scrch, scrch, scrch, scrch, scrch… Une deuxième pomme de terre épluchée. Scrch, scrch, scrch, scrch, scrch, scrch, scrch, scrch… Une troisième pomme de terre épluchée. Scrch, scrch, scrch, scrch, scrch, scrch, scrch, scrch… Une quatrième pomme de terre épluchée. Scrch, scrch, scrch, scrch, scrch, scrch, scrch, scrch… Une cinquième pomme de terre épluchée. Scrch, scrch, scrch, scrch, scrch, scrch, scrch, scrch… Une sixième pomme de terre épluchée. Scrch, scrch, scrch, scrch, scrch, scrch, scrch, scrch… La dernière pomme de terre épluchée. Ouf, ça, c’est fait. Maintenant, je vais les couper en rondelles.

Tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak… Je mets les premières rondelles dans le plat. Tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak… Je mets les suivantes par-dessus. Tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak… Tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak… Et maintenant, deux tranches de jambon et du romarin émietté. Tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak… encore des rondelles de pomme de terre. Tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak… Les suivantes. Tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak… Et tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak, tchak… Voilà, c’est OK. 

Bon, maintenant, je vais mélanger la crème et le lait de chèvre. Allez, un saladier… Oui, celui-ci, ça fera l’affaire. Hop, 25 centilitres de crème liquide. Et autant de lait : glouglouglou, glouglouglou, glouglouglou… Voilà, je pense que c’est bon. Un peu de sel : psss, psss, psss et un peu de poivre du moulin : crrrr, crrrr, crrrr, crrrr. Non, encore un peu. Crrrr… Alors, le four est allumé depuis combien de temps ? Cinq minutes ? C’est parfait. Il est bien à 180° ? C’est génial. Allez, je vais juste saupoudrer de parmesan râpé : schhh, schhh, schhh, schhh, schhh, schhh, schhh. Le minuteur à 60 minutes. Et je vais couvrir le plat d’une feuille de papier aluminium pour commencer la cuisson. Shlifff. Et voilà. Allez, c’est bon, je peux enfourner. Euh, je crois que je cuisine encore plus depuis le confinement.