Qu’est-ce que tu veux manger, Claude ? Oh n’importe, tu sais, moi ça m’est toujours égal, je mange ce qu’il y a mais quand même, de préférence, pas du poulet, on en a mangé encore hier. Bon d’accord, alors, je vais aller faire les courses et je préparerai en fonction de ce que je trouverai. Je ferais bien du poisson, tiens, suivant ce qu’il y aura chez Michel, puisque je passe devant sa boutique en allant chez le coiffeur. Ou plutôt en revenant car il ne sera pas ouvert quand j’irai mais quand j’en reviendrai, en plus, ça sera plus logique. Je ne vais pas me trimballer chez Carlos avec du maigre ou du merlu dans mon filet à provisions. Non, pas avec du merlan non plus, oui, ça, c’est drôle, Claude. Et nous qui pensions que tu n’étais plus au top intellectuellement parlant non plus, c’est bien.

Claude, finalement, Michel est en vacances. On fera du poisson une autre fois. Alors je suis revenu te demander si tu avais eu une idée pour le repas. Qu’est-ce qui te ferai plaisir, pour ce midi ? N’importe quoi, tu sais, ce que tu feras sera très bien, je ne suis pas difficile, moi, du moment que ce n’est pas de la viande, tu sais que je préfère les légumes et les céréales. Bon, et du boudin, il y a longtemps que tu n’as pas mangé de boudin, ça te dirait avec de la purée comme tu aimes ? Ce que tu veux, Stéphane, c’est toi qui choisis, moi, je te fais confiance. Du moment que ce n’est pas du poulet, j’en ai encore mangé hier. OK, je vais voir si je trouve du boudin, il n’est pas trop tard pour cuire des pommes de terre si je veux les écraser en purée, ensuite. À tout à l’heure, Claude. À tout à l’heure, Stéphane.

Bon, Claude, finalement, j’ai acheté de la brandade chez le traiteur. C’est un bon compromis entre le poisson et la purée et je sais que tu aimes beaucoup ça. J’ai même acheté une salade verte, c’est vite trié, vite lavé, vite assaisonné et tu vas te régaler. Elle est bonne la brandade de chez le traiteur. Pardon, Claude ? Ça m’est égal parce que du moment que ce n’est pas de la viande ou du poisson, j’ai surtout envie de choses légères, là, tu comprends, je suis un peu ballonné. Mais la brandade, tu trouves que ça fait trop lourd ? Pour un midi, c’est un peut-être un peu lourd, oui mais tant pis, si tu l’as déjà achetée, je vais me forcer. En fait, ce qui m’aurait fait plaisir mais je crois que c’est trop tard, c’est du blanc de poulet et des brocolis à la vapeur. Mais tu m’as dit « pas de poulet ! » Tu es sûr ?