Bonjour, vous venez souvent dans ces soirées libertines ? Oui, on peut dire que oui. J’aime rencontrer des gens nouveaux (et intéressants ?) et je pense que s’ouvrir aux autres est le meilleur moyen de ne jamais être égoïste, ni égocentrique ni autocentré sur soi-même. Je n’aime pas les gens qui pensent que le soleil se lève dans leur nombril et se couche dans le trou de leur cul. Alors oui, je viens assez souvent dans ces soirées libertines et je peux vous dire que ça me fait un bien fou. Ça m’entretient.

Bonsoir, vous participez souvent à des partouzes ? Y venir souvent, non, on ne peut pas dire ça mais j’y suis souvent, oui, parce que j’y habite. J’habite dans cette partouze. Enfin non, j’habite dans cet appartement dans lequel il y a des parties de jambes en l’air 7/7 et 24/24, même en cas épidémies de gastroentérites et/ou de grippe. Et au niveau hygiène, vous faites comment ? Au niveau hygiène ? Il y plusieurs salles d’eau et chacun est prié d’aller s’y rincer après chaque orgasme. Sinon, on est viré.

Bonjour vous… Vous êtes nouvelle, vous ici, non ? Oui, c’est la première fois que je viens dans une soirée libertine. Je n’ai pas l’habitude. Je suis venue avec mon meilleur ami qui est homo et… Ah c’est bien ma chance, une fille à pédé ! Et comme il a réussi à me convaincre, je suis venue et je me dis que même si je ne fais rien, je me contente d’être regardée et je regarde. Je prends des notes. Mais mon ami, lui, il ne se fait pas prier, il est descendu dans une backroom pour messieurs, par là-bas…

Bonsoir madame Chauchat, vous êtes très en beauté, toute nue, comme ça, ce soir ! Bonsoir monsieur Grandart, je vous remercie. Ne me dites pas que vous êtes toute seule ? Je suis avec mon mari, juste là, sous la dame en cuir. Je me repose un peu, il fait chaud, ce soir. Chéri, regarde qui est là avec ce magnifique cockring à clous ! Monsieur Grandart, ton patron Elle est belle, votre femme, vraiment. Je vois que je vous plais, monsieur Grandart, je vois ça. Permettez ? Je vous en prie, faites.

Bonsoir, tout se passe bien pour vous, messieurs-dames ? Vous savez qu’il y a des grands, des énormes verres avec du champagne et des dizaines de pailles dedans, là-bas, sur les comptoirs et tout le monde peut venir  siroter quelques gorgées pendant que tout le monde peut continuer de se faire des papouilles ? N’hésitez surtout pas à aller vous réhydrater car ici, tout le monde le sait, tout le monde transpire plus que de raison et il faut vraiment penser à boire… Pour les performances !...