Alors voilà, moi, Stéphane 1er, dictateur à vie, j’ai décidé de prendre certaines mesures au sujet du confinement. En premier lieu, j’ai une pensée pour toutes ces personnes sans domicile fixe à qui on demande de rester chez elles et à qui on reproche de ne pas le faire et pour cause, elles n’ont pas de chez elles vu que chez elles, c’est dans la rue. J’ai d’ailleurs du mal à imaginer comment on peut se confiner dans la rue mais il est vrai que moi, de mon manoir, je n’ai qu’une vue très étriquée des pauvres et des nécessiteux. Alors, comme il est également devenu impossible de leur donner une pièce (ce que je ne fais jamais, quelle horreur ! Je n’ai jamais de pièces sur moi, que des cartes bancaires « infinite »), je me demande si ces SDF ne devraient pas s’inscrire sur la liste de ceux qui sont en chômage technique afin de toucher l’équivalent de qu’ils récupèrent par jour, de la part de l’état.

En second point, afin d’aider au confinement et pour que celui-ci ait encore plus de chances d’être efficace, je suggère qu’on oublie les gants, qu’on oublie les masques, qu’on oublie tous ces accessoires qui sont si difficiles à obtenir en ces temps de crise sanitaire inédite et je propose qu’on s’inspire de certaines personnes qu’on a fortement critiquées depuis quelques années mais qui avaient certainement la solution et personne d’autre que Ma Sainteté n’y a pensé : le hijab ou la burka ! Mais oui, vous ne trouvez pas ça évident ? Il suffit d’y inclure une partie en plexiglas au niveau des yeux et d’y incorporer des gants afin qu’on puisse toucher qui on veut ou ce qu’on veut. Je vous le dis, c’est la solution à toutes nos craintes de propagation du virus et quand nous serons tous revêtus de notre voile intégral, nous pourrons aller partout. Le seul hic : comment reconnaître les autres ?

C’est vrai, ça, comment savoir à qui on a affaire si tout le monde, je dis bien tout le monde, est équipé d’un voile intégral avec plexiglas intégré ? Comment savoir si nous sommes contrôlés par un policier, lui-même sous une burka ? En même temps, pourquoi se faire contrôler puisqu’il n’y aura alors plus aucun risque sanitaire ? Et comment savoir si la personne qui vous tend le gant vous demande une pièce pour manger alors que vous ne verrez même pas qu’il s’agit d’un SDF ? Comment savoir si vous n’allez pas aller saluer un énorme sac poubelle ? En effet, je reconnais que mes mesures à vertu de solutions ne sont peut-être pas parfaites mais elles ont l’avantage de démontrer à tous mes éventuels détracteurs que je me soucie de mon peuple. De son bien-être et de sa bonne santé. Donc, je les vote à mains levées, c’est-à-dire à la majorité absolue des deux miennes. Bon pour ce que doit.