À chaque premier du mois suivant (jamais du précédent, bien sûr), je crée un nouveau fichier Word car, il faut le savoir et je crois avoir compris que tous mes fans, mes nombreux fans, mes très nombreux fans voulaient en apprendre plus sur le pourquoi du comment et sur ma méthodologie dans ce blog. Alors, je vais tout dévoiler ce qui peut l’être : depuis des mois, j’écris la veille au soir le billet du lendemain qui est systématiquement programmé pour une publication vers 4h du matin en souvenir de mes dernières années de salarié dans le mareyage. Et j’écris systématiquement sur mon ordinateur et dans un fichier Word, ce qui est nettement plus convivial que directement sur le site.

Et donc, pour ne pas avoir des fichiers Word interminables et trop lourds à charger à chaque ouverture, j’en crée un nouveau pour chaque mois qui commence. Et ainsi, j’ai toutes mes archives. Déjà, à l’époque de mon premier blog, je faisais de la même manière. Je pense que je suis quelqu’un de très organisé. En tout cas pour ce qui est de ce genre de choses. Parce que pour d’autres, je peux faire amende honorable vu que je sais pertinemment que chaque faute avouée est à moitié pardonnée. Et chaque petite faute ? Si on considère que ce ne serait qu’une demi-faute, peut-elle être totalement pardonnée ? Ego te absolvo ab omnibus censuris et peccatis tuis, in no mine, amen.

Zut ! Mince ! Crotte de bique ! Je crois que la dernière phrase du paragraphe précédent m’a échappé. Elle est sortie de mon esprit à mon corps défendant. Et j’en connais qui ne vont pas me la laisser passer. Déjà que hier, dans mon billet du 29 février, j’avais oublié un 2, autant vous dire que l’inspectrice Mymy me l’a gentiment signalé. Gentiment mais fermement car elle m’a envoyé deux commentaires identiques pour le faire. Et j’en ai pris note en rectifiant le tir illico presto. Parce que je ne me le fais pas dire deux fois, en général. Alors oui, j’ai merdé pour le billet du 29 février mais je vous jure que ça ne se reproduira pas avant au moins 4 ans. Et pour l’heure, je crois que ça sera tout.