À force de nous entendre dire que nous sommes des mauvais élèves en matière d’écologie, j’ai décidé de prendre les choses en mains et le taureau par les cornes. Pourquoi sommes-nous tant des mauvais élèves en termes d’écologie ? Parce que nous persistons à acheter des produits sur-emballés avec bien souvent du plastique, parce que nous continuons d’acheter des qui viennent de loin avec un évident bilan carbone désastreux, parce que nous continuons d’acheter des produits bon marché parce que provenant d’élevages intensifs ou de productions industrielles à outrance. Mais sommes-nous réellement responsables de ce qu’on nous met en rayons dans les supermarchés ? Sommes-nous plus coupables que veux qui nous vendent tout ça ? À qui profite le crime ? Pas à nous, bien sûr.

Donc, j’ai décidé que dorénavant, les choses vont changer et en moins de temps qu’il ne le faudra pour le dire. Déjà, je ne vais plus acheter aucun produit électrique avec l’heure affichée comme ça, j’éteindrai tout chaque soir et je rallumerai tout chaque matin et je reprogrammerai la date et l’heure à chaque fois. Et je resterai calme. Ensuite, j’ai décidé que je n’achèterai plus d’œufs de pangolin parce que franchement, c’est exagéré de les faire venir d’Afrique et/ou d’Asie tropicales. D’autant que c’est extrêmement rare, les œufs de pangolin car ça n’en pond pas, alors, le jour où on nous en propose, il y a anguille sous roche. Et enfin, toujours dorénavant, je ferai mes chips moi-même avec les épluchures de pommes de terre. Et les pommes de terre ? Je les jetterai, bien sûr.

Question économie, comme disait mon avocat fiscaliste : « Il n’y en a pas de petite. Et ce n’est pas la taille qui compte », à chaque fois qu’il se rhabillait. Et là, avant de me décider de louer des vêtements au lieu d’en acheter, je vais faire du shopping une dernière fois et je vais m’acheter deux paires de pantalons. Sauf que comme je suis plutôt dans la moyenne basse en termes de hauteur, quand j’ai vu que pour les ourlets, c’était 6 euros par jambe, j’ai opté pour une solution qui me permettra de ne pas trop gaspiller mon argent : « Vous pouvez ne me faire qu’une seule jambe sur chaque pantalon, s’il vous plaît, madame la retoucheuse ? » Mine de rien, pour deux pantalons, ça me fait économiser 12 euros, soit le prix des ourlets pour les deux jambes d’un seul. Ça, c’est vraiment réfléchi, bien sûr.