Oui, moi, je trouve que c’est un peu facile de publier des films à caractère sexuel concernant des hommes politiques. Même moi, je peux le faire. Avec tout ce que j’ai récupéré en payant très cher (parfois même de ma personne), je pourrais faire chanter tout le show-business, faire baver toute la classe politique, faire ramper tout le milieu du cinéma, faire mourir de honte toute l’industrie du porno et faire rougir ma famille. Parce que j’ai des images incroyables en ma possession. Des images bien nettes, bien claires, bien évidentes. La différence avec certains autres, russes, réfugiés politiques, soit disant artistes et autres défauts inhérents à des comportements psychopathiques tels que celui de cet homme dont on entend beaucoup parler depuis hier. De cet abruti intégral. De cet homme qui est sans foi, ni loi. De cet homme qui n’en était pas à son coup d’essai. Indésirable.

La différence, c’est, et je suis bien placé pour en parler vu toute la matière que j’ai en ma possession, la différence, c’est que lui, moi, je sais parfaitement pourquoi il a posté cette vidéo masturbatoire d’un homme politique français qui ne faisait de mal à personne, jusqu’à présent. Je sais très bien pourquoi. C’est tout simplement parce que ce mec-là, celui par qui le scandale est arrivé, ce mec-là en a une toute petite. Une toute petite dose d’amour propre. À quoi pensiez-vous ? Une toute petite dose d’intelligence et une toute petite dose de clairvoyance. Une toute petite dose de sympathie. Je ne sais pas pour vous mais pour moi, il a la gueule de l’emploi. La sale gueule par excellence. D’ailleurs, ce n’est qu’au niveau de la sale gueule qu’il excelle car pour le reste, excusez-moi du peu. Je ne cherche pas la vertu à tout prix mais là, pour moi, la limite de l’insupportable a été franchie.

Quelles étaient ses motivations réelles ? Je n’y crois pas à ce qu’il a dit : « Griveaux prônait la vie de famille mais avait une maîtresse » (j’ai résumé car je n’ai plus les mots exacts) et alors ? Ça méritait de publier une vidéo aussi intime de lui ? Surtout qu’elle aurait été piratée. Donc, à son insu. Non, non, je crois qu’on est juste tombés de l’autre côté, là où on n’aurait jamais dû mettre le pied. Et pour revenir en arrière, ça me semble assez compliqué. Bref, tout ça me trouble au plus haut point et derrière certains propos qui j’aimerais humoristiques, je dois avouer que ça m’inquiète énormément. Et je me dis que puisqu’on l’a interpellé, cet homme russe, qu’on le renvoie chez lui s’il n’aime pas les dirigeants français actuels. Et moi, je vais quand même ajouter qu’il doit vraiment en avoir une toute petite. Et cette fois, je ne parle pas de sa dose d’humanité. Mais bel et bien de sa toute petite bite.