Des crêpes, il y en a de toutes les sortes, qu’elles soient déjà sucrées ou salées, comme celles que nous savons si bien faire en France ; qu’elles soient à mille trous comme celles qu’on mange au Maroc, vous savez, ces petites crêpes rondes (forcément) sur lesquelles on verse un peu de miel quand elles sont encore chaudes et ça fond dans la bouche et c’est un délice digne du paradis sur terre même si ce serait plus juste de dire qu’on pourrait se damner pour en manger une de plus.

Il y a aussi des crêpes à l’autre bout du monde. Et même en ces périodes de coronavirus et de risque d’épidémie mondiale, il serait bon de ne pas oublier qu’il existe le crêpe de Chine. Bien sûr, si vous avez le moindre doute quant à la provenance de ce morceau de tissu, ne le portez pas à votre bouche ni à votre nez, au pire, vous pouvez le mettre dans vos chaussures car, par les pieds, il y a très peu, pour ne pas dire pas de risques d’être contaminé par ce nouveau virus qui affole tout le monde.

À propos de pieds, je suppose que les esprits les plus affûtés auront déjà compris là où je veux en venir. Non ? Il n’y a pas d’esprit affûté, en ce dimanche matin ? Eh bien dites-moi donc ça !... Un indice ? Si je vous dis Arthur Rimbaud, ça vous évoque quelque chose ? Toujours pas ? Et si je vous montre le dessous d’un fer à repasser ? Ah, vous sentez que ça vient ? Oui, voilà : une semelle ! Ça vous laisse pantois ? C’était juste pour amener l’idée des semelles en crêpe. Mouais, hein ?

Bon, tout ça, ça ne nous dit pas grand-chose sur les crêpes qui sont à la fête, aujourd’hui, 2 février 2020, une date en palindrome s’il en est : 02 02 20 20. Une date qui peut se lire de gauche à droite et de droite à gauche. Pratique pour ceux qui sont ambidextres. Et surtout, c’est une information géniale et amusante pour les amateurs de tout ce qui est potentiel, littérature comprise, comme moi. Et même s’il n’y avait qu’à moi que ça faisait plaisir, cette remarque, ça serait déjà ça. Tant mieux.

Avant de conclure, je voudrais juste rendre à César ce qui appartient à César : la crêpe reste une spécialité non pas bretonne mais bel et bien normande et principalement aux alentours d’Évreux. Je sais que quasiment personne ne sait ça mais rétablissons la vérité sur les crêpes. Évidemment que ça vient de Normandie et que ça pousse dans les campagnes, les crêpes. En tout cas, à l’origine, avant que l’homme ne croit les avoir inventées. Tout le monde connaît les champs de l’Eure. Dingue, donc !