Il paraît, attention, je parle sans avoir vérifié mes sources, je dis bien : il paraît ; il paraît, donc, qu’on a un risque sur 6 de mourir d’une crise cardiaque mais qu’on a zéro risque de mourir d’une cerise cardiaque car les cerises cardiaques n’existent pas. Mais il n’y a qu’un risque sur 28 de mourir d’un accident vasculaire cérébral. En revanche, zéro risque de mourir d’un infractus, contrairement à ce que certains prétendent car l’infractus n’existe pas, à la différence de l’infarctus. Soyons précis, SVP.

La deuxième cause de mortalité la plus fréquente, est celle qui donne un risque sur 7 de mourir d’un cancer. Mais là encore, soyons clairs, il y a zéro risque pour une femme de mourir d’un cancer de la prostate et idem pour les hommes, d’un cancer de l’utérus. Ça laisse quand même de l’espoir à pas mal de gens. La probabilité de mourir d’un cancer pour les natifs du signe du cancer est la même que pour ceux de n’importe quel autre signe du zodiaque. C’est bon à savoir, ça aussi, enfin, je trouve.

À propos de la route, il y a un risque sur 85 de mourir dans un accident de voiture quand on est soi-même le conducteur mais seulement un risque sur 272 que ça arrive quand on est passager. De là à dire qu’il vaut mieux toujours être le copilote plutôt que le pilote, il y a un pas que je m’empresse de faire à votre place en nuançant mon propos : tant qu’à faire, si possible, ne voyagez que dans des véhicules sans chauffeur en tant que passager, ça limitera les risques sans les diminuer pour autant.

Il y aurait un risque sur 115 de se suicider et un risque sur 139 de mourir d’un empoisonnement involontaire. Peut-être que les gens qui ont pensé mettre fin à leur jour sans avoir réellement envie d’y arriver pourraient s’inspirer des intoxications non voulues. Et inversement, ceux qui en ont vraiment trop marre pourraient chercher à absorber des substances dangereuses. Je sais que ce paragraphe-ci est construit d’une façon un peu curieuse. J’espère que tout le monde y survivra.

Après, il existe plein de causes naturelles disponibles dans le catalogue 2020 : un risque sur 184 de mourir d’une chute, un risque sur 1073 de mourir noyé, un risque sur 1235 de mourir brûlé, un risque sur 6174 de mourir lors d’une tempête, un risque sur 62950 de mourir d’une piqûre d’insecte. Enfin, quel est le risque de mourir à cause d’un verdict de peine de mort ? En France, zéro mais aux États-Unis ? Je pense que tout ça mérite réflexion. Vous n’êtes pas obligé(e)s de choisir ce matin.