Jusqu’à cette fin d’année, j’avais quelques amis intimes et pas mal d’amis et je viens d’apprendre que je n’en ai plus un seul car il paraît qu’ils me font tous la gueule. Au début, j’avoue que je suis tombé de haut car je n’ai rien fait qui puisse me faire fâcher avec quiconque : aucun de mes amis ne soutient la CGT dans cette grève qui n’en finit pas ; aucun de mes amis ne continue de pleurer sur la disparition de Johnny Hallyday ; aucun de mes amis ne chercherait à me dire non si je lançais une invitation pour quoi que ce soit mais là, il semble qu’il y ait une couille dans le potage (je trouve que j’utilise plein de mots grossiers en cette fin d’année – dites-moi si ce n’est qu’une impression ou si c’est vrai car il va falloir que je me corrige, que je me ressaisisse sinon, ça craint le bordel, merde !)

Je disais donc que soudain, il paraît que tout le monde m’en veut pour une obscure raison de fête d’anniversaire mais moi, vous me connaissez, vous savez que je n’ai pas plus que ça envie de me mettre en avant et donc, loin de moi de prévoir l’organisation d’une soirée en mon honneur. Même si… Mais non, ça ne m’est jamais venu en tête et surtout, je pensais que ce n’était pas le bon moment car je n’étais pas dans le bon état d’esprit. Quoiqu’il en soit, je ne sais pas qui a préparé une fête pour mes 60 ans mais il semblerait que tous mes amis ont répondu présent et sont venus, le samedi après la date précise de mon anniversaire mais moi, comme je n’étais pas au courant, je ne m’y suis pas rendu et ce n’est pas de ma faute, moi, si on ne m’invite pas, je ne m’impose pas.

En tout cas, ça va faire bientôt trois semaines que tous mes ex-amis se retrouvent enfermés dans une salle dont ils auraient perdu la clé et ils ont faim et soif car ils ont épuisé toutes les réserves et en plus, ils n’en peuvent plus de se rationner en foie gras et en saumon fumé et que le champagne, à force, non seulement il a perdu ses bulles mais en plus, il est tiède et bon, refaire des animations, toujours les mêmes, à ma gloire, ils en auraient un peu marre. Alors là, je me dis que si tout est vrai, si on n’est pas en train de me faire le coup d’une caméra cachée, je me dis que ce soir, c’est peut-être malvenu de ma part de leur souhaiter une bonne et heureuse nouvelle année. Je sens que je vais m’abstenir car comme ça, au moins, je ne crains pas de me faire enguirlander. Mais quand même…