Je viens de lire une information étonnante au sujet du site de livraison de nourriture Deliveroo, vous savez : « Produits frais & recettes généreuses livrés chez vous ou au bureau. N'attendez-plus : faites-vous livrer aujourd'hui avec Deliveroo. » Et toc, rien qu’en citant leur slogan, je touche 50 000 euros et rien que ça, c’est digne de figurer dans le livre de mes records. Et si j’écris la phrase une nouvelle fois, ça me fait 50 000 euros de plus dans mon escarcelle. Que j’irai placer en Suisse, évidemment.

Bon, ça, j’aurais pu le passer sous silence au lieu de me dévoiler ainsi car maintenant que le Fisc peut accéder aux réseaux asociaux, ça craint le pire, pour moi. Mais vu que j’ai peu, très peu de lecteurs, il y a très peu de risques que je me fasse gauler. Alors, je peux dormir sur mes deux oreilles. Enfin, pas tout de suite puisque nous ne sommes que le matin, à l’heure où ce billet quotidien est publié. Voilà… Une fois cette introduction faite, je vais pouvoir entrer dans le vif du sujet. Avec son accord.

Deliveroo a dévoilé les commandes les plus folles reçues ET livrées l’été dernier. Il faut savoir qu’un client a demandé de recevoir 1860 pièces de sushis mais on ne sait pas s’il recevait du monde où s’il avait juste une grosse faim sans vouloir se goinfrer pour autant, car les sushis, on pense que c’est diététique. Maintenant, ça fait quand même un sacré nombre de sushis. Et l’employé, en prenant la commande, il a dû dire « pas de souci » au client qui lui a répondu : si, j’en veux 1860, pas moins.

Un autre usager de cette société a demandé de recevoir 160 canettes sauf qu’on ne sait pas s’il s’agissait de canettes de sodas (bonjour le sucre !) ou de canettes de bières (bonjour la sobriété) ou les deux mélangés (bonjour le goût bizarre, le sucre et la sobriété réunis) et on ne sait pas s’il les a toutes consommées, ces canettes mais si oui, je n’ose imaginer le nombre de rots qu’il a dû faire. JE dis « il » car je suis sûr que c’est un homme qui a ingurgité ces 160 boissons pétillantes. Certain.

Enfin, un autre record pour Deliveroo, c’est ce mec (forcément, ça ne peut pas être une nana, ne me demandez pas pourquoi mais je suis sûr de moi) qui a commandé 178 cheeseburgers. Ah mais non, on m’informe à l’oreillette que ces commandes n’ont pas été livrées en une seule fois. Bof. Ça a soudain beaucoup moins d’intérêt. Et finalement, je me demande si je ne suis pas presque totalement déçu. Moi, certains records me fascinent mais là, nettement moins. Bon, tant pis, alors.