30 septembre 2019

que vont devenir mes soixante ans si personne n’en prend soin ?

Comme je comptais inviter Jacques Chirac à mon anniversaire, dans quelques semaines, à l’occasion de mon passage dans la catégorie sexagénaire (qui c’est, Génaire ?), le fait qu’il soit décédé cette semaine, ça chamboule un peu tous mes plans. Parce qu’une fête d’anniversaire de 60 ans sans Chirac, ça n’est pas la promesse d’une soirée réussie. Alors, dans le doute, je pense que je vais m’abstenir et faire comme si de rien n’était. Je peux très bien passer cette date un peu fatidique sans chercher à en profiter. D’un simple... [Lire la suite]

29 septembre 2019

il n’y a pas cinquante solutions

Il n’y a pas autant de solutions que de nuances de gris. Ouais, je sais, de nuances de Grey. Mais j’ai choisi de parler 100% français, ce matin. Absolutely french in the text. En français dans le texte, pour ceux qui n’auraient pas compris. Je disais donc qu’il n’y avait pas cinquante solutions. Au mieux, il y en a plus d’une et moins de trois. En gros, il n’en reste que deux. Environ. À peu près, si vous préférez. Parce que soit j’écris ce billet en me disant que j’aurais l’esprit et ma conscience tranquilles pour ne pas dire... [Lire la suite]
28 septembre 2019

« la poésie est un courant d’air pour l’esprit »

J’avoue que quand j’ai entendu cette phrase à la radio, ce matin, dans une émission en hommage à Jacques Chirac, je me la suis répétée plusieurs dizaines de fois pour ne pas prendre le risque de l’oublier. Comme je partais faire des courses et que j’en avais pour au moins une heure et demi à deux heures avant de rentrer chez moi… Que dire sur la disparition de ce grand homme d’état, peut-être le dernier président de cette catégorie-là. Peu m’importe qu’il ait pu être un magouilleur, je pense que c’était un homme qui aimait les gens... [Lire la suite]
27 septembre 2019

la poubelle pour aller danser

Oui, j’ai adopté une poubelle. Oh, pas une grosse, une que je peux emporter avec moi, pas trop lourde, pas trop grande, pas odorante. Une qui passe partout ou presque. Ce matin, quand j’ai pris le tram avec elle, pour la première fois, je l’ai cachée dans un autre grand sac avec tous les disques que je devais rendre à la bibliothèque, avant le 30 septembre ; un pain boule et le reste des tomates de Claire et Richard pour le patron mais aussi, des revues que je devais rendre à ce dernier : « Mieux vivre son... [Lire la suite]
26 septembre 2019

Stéphane versus Stéphane

Attention, dans ce billet, un Stéphane peut en cacher un autre ! Bonjour, je m’appelle Stéphane et je suis ravi de vous rencontrer. Bonjour, moi aussi, je m’appelle Stéphane et je suis enchanté de vous connaître. C’est rigolo, on a le même genre de formule de politesse. En même temps, il n’y a pas cinquante façons de se présenter élégamment. Surtout quand on est bien élevé. Vous m’avez l’air d’avoir eu une bonne éducation, vous Stéphane ? Vous me l’avez ôté de la bouche, vous de même, Stéphane. Oh, c’est vraiment drôle,... [Lire la suite]
25 septembre 2019

agent trouble

Je drague les gilets jaunes et casseurs réunis par Internet et quand ils tombent sous mon charme, quand je les ai attrapés dans mon filet, je le séduis physiquement et intellectuellement pour qu’ils ne puissent plus se passer de moi et je les amène à changer d’avis sur leur attitude depuis un an. Tous sont potentiellement capables de passer entre mes mains. Que ce soit des femmes ou des hommes, des jeunes ou des vieux, des chômeurs ou des actifs, je prends ce qui vient pour tenter de les convertir. Et si d’aventure je n’y parviens... [Lire la suite]

24 septembre 2019

chut, ne dites pas à mes parents que je ne suis pas leur fils

Chut, ne dites pas à mes parents que je ne suis pas leur fils, ils ne le savent pas… Maman, j’ai quelque chose à te dire mais je voudrais que tu t’asseyes, avant tout. Parce que j’ai un peu peur de ta réaction. Surtout, penses à bien respirer comme on t’a appris à le faire en cas d’émotions fortes et dis-toi bien qu’il n’y a rien contre toi dans ce que je vais te dire mais bon, comme je pense que l’heure est venue que toute la vérité soit enfin dite, elle est donc grave, l’heure. Ça va, tu es bien installée ? Je peux y... [Lire la suite]
23 septembre 2019

aujourd'hui, c'est l'automne

Aujourd'hui c'est l'automne et je pleure souvent / Aujourd'hui c'est l'automne, qu'il est loin le printemps / Dans le parc où frissonnent les feuilles au vent mauvais… Ça, on aura beau le tourner et le retourner dans tous les sens, on ne pourra rien faire contre. Aujourd’hui, c’est l’automne, une saison qui est probablement une des plus belles, avec les trois autres. Mais une saison qui donne l’impression que quelque chose se termine contrairement au printemps qui donne le sentiment que tout renaît puisque c’est vrai, que tout... [Lire la suite]
22 septembre 2019

mauvaise humeur ?

Émile-Auguste Chartier*a dit que « le pessimisme est d’humeur et l’optimisme est de volonté », soit. Moi, je veux bien, je suis même assez d’accord avec lui car pour être heureux, je pense que quelque part, il faut le vouloir et être heureux, c’est rester optimiste. Et inversement. Moi, j’ai tendance à être plus pessimiste, globalement, que le contraire et je m’en cache car je n’en suis pas fier. Aujourd’hui, on peut même dire que je fais mon pessimisme coming out. Je l’avoue officiellement. Jusqu’à présent, peu de gens... [Lire la suite]
21 septembre 2019

hier matin, à 11h15 (environ), j’ai fait pipi à Monbazillac

Hier matin, en route pour Bouniagues, en Dordogne, un peu plus d’une heure et demi de route. J’ai envie de faire pipi avant d’arriver à l’endroit, proche de Bergerac, où on va éviter d’entrer dans la ville en la contournant pour attraper la bonne route qui nous mènera à Monbazillac et ensuite, à destination, comme les rois mages, en Galilée. J’ai de plus en plus envie de faire pipi et comme nous sommes sur une route secondaire, là, il n’y a rien d’aménagé pour ça. Aucune aire. Aucun stationnement. Aucuns WC publics. Alors, je fais... [Lire la suite]