Lui, je sais qu’il ferme les yeux quand il fait pipi. Je me suis déjà retrouvé face à lui alors qu’il avait besoin d’uriner et j’ai tout vu. Mais lui, non. D’ailleurs, mon souvenir est un peu flou car je me demande pourquoi j’étais face à lui. En général, quand on est envoyé en miction, on tourne le dos aux autres. Mais lui, non. Et en plus, non seulement il reste de face mais il ferme les yeux. C’est un cas, ce mec. En même temps, ça ne mange pas de pain, on est tous foutus pareil (à peu près, dans les grandes largeurs voire dans les grandes longueurs) et puis de toute façon, je n’étais pas juste sous ses yeux fermés ni à portée de son sexe, j’étais à deux ou trois mètres. Mais on était en pleine nature, genre début d’une forêt. Il y avait grandement de quoi faire contre un arbre. Mais pas lui.

Il fait certainement partie de ces excentriques. De ceux qui n’ont pas franchement de pudeur ou alors, ils n’y pensent pas. L’un devant aller avec l’autre et inversement. Je ne me souviens même pas de ce qu’il a dit car non seulement, il a fermé les yeux tout le temps pendant lequel il a arrosé l’herbe qui était sous ses pieds mais en plus, il marmonnait des choses à peine intelligibles. Je me suis même demandé s’il n’avait pas bu un coup de trop. Un coup d’alcool de trop. Buvait-il seulement de l’alcool ? Peut-être de la bière, sous cette chaleur… En plus, ça fait pisser, la bière. Quoiqu’il en soit, ça m’a été un peu difficile de rester concentré sur ce que j’essayais de comprendre de lui. Ce n’était pas tout à fait clair et j’avais de quoi porter mon attention ailleurs qu’à ses paroles à peine audibles.

 « Je ne peux pas rester faire pipi longtemps, il faut que je rentre chez moi, y a ma femme qui m’attend ! » C’est exactement ce qu’il m’a dit, au bout d’un petit moment. Je ne suis même pas certain qu’il ait fini d’uriner quand il m’a dit ça. Pas plus que je ne puisse être certain qu’il ait même fait réellement pipi devant moi. Tout ce dont je me souviens, c’est qu’il a baissé son short et sorti son engin mais je n’ai pas regardé précisément ce qu’il faisait. J’ai essayé de lui parler droit dans les yeux. Qu’il a laissés fermés tout le temps de notre discussion. Si ça se trouve, il n’a fait que trois gouttes mais alors, ça n’empêche pas que je me demande encore pourquoi devant moi ? On se connaît vaguement mais on ne peut pas dire qu’on est plus intimes que ça, lui et moi. Ou alors, si. Ça m’étonne un peu, mais bon.