31 août 2019

le petit garçon qui s’ennuie en face de son papa, en terrasse

Quelle image n’ai-je pas vu en passant, sur mon vélo, hier après-midi, alors que je rentrais de ma quatrième séance de cinéma en quatre jours (les affaires reprennent, n’en déplaisent aux autres ronchons de service que moi) ! Je venais d’entrer dans la rue Notre-Dame, qui elle, n’a pas pris feu, en avril dernier et dans laquelle, jusqu’à preuve du contraire, on ne parle pas de pollution au plomb. Ce que j’ai vu et qui m’a frappé, c’est d’avoir aperçu, le temps de passer devant eux, sur une terrasse, un père et son enfant, d’une... [Lire la suite]

30 août 2019

pour mes 60 ans, s’il vous plééé

Madame, excusez-moi de vous déranger mais j’aimerais savoir si vous accepteriez de venir… comment dire ? Si vous accepteriez de venir participer à une soirée que j’organiserai peut-être à l’occasion de mes 60 ans, en décembre prochain… Pardon ? Non, c’est une invitation sincère, je ne me moque pas de vous… Non, ce n’est pas une caméra cachée, je vous le jure, regardez autour de vous, il n’y a aucune caméra ! Oui, je sais si elle était cachée, vous ne la verriez pas, bien sûr. Alors, vous êtes libre un samedi soir en... [Lire la suite]
29 août 2019

toujours 60 en vue ?

Hier, je n’ai pas terminé mon questionnement quant à savoir qui inviter pour fêter mon passage à la soixantaine, en décembre prochain. J’en étais resté à ceux que je n’aime pas ou que je n’aime plus et à tous mes ex de là où j’ai travaillé 19 ans, au siècle dernier, chez Scaïb-Sonepar (je peux citer les deux noms, la boîte a été rachetée plusieurs fois, depuis et donc, il y a prescription, désormais) et depuis, dans mon sommeil, dans la journée qui a suivi, dans le tram pour aller au cinéma, au fond de mon fauteuil relax sur la... [Lire la suite]
28 août 2019

bientôt 60 !

Je vais avoir 60 ans prochainement, c’est-à-dire bientôt, apparemment, si je ne me trompe pas. Et la grande question que je me pose, en ce moment, tous les jours ou presque et même aussi parfois la nuit, c’est celle-ci : pourquoi ? Pourquoi moi ? Pourquoi moi, j’aurais 60 ans alors que je suis sûr que je ne les fais pas, comme tout un chacun ? On a tous une bonne raison de croire qu’on fait plus jeune que son âge. Surtout les autres et surtout quand ce n’est pas vrai et je suis objectif, quand j’écris ça, car j’ai... [Lire la suite]
27 août 2019

peut-être juste un peu mouillé ou pas

Peut-être n’est-ce qu’une illusion, peut-être n’a-t-il pas vraiment plu, cette nuit ou ce matin, à l’aube, à l’heure où blanchissent les campagnes… Probablement qu’il n’est tombé que trois gouttes. Certainement un nuage qui a fait pipi et qui était trop pressé pour bien se secouer après sa miction. En tout cas, pas de quoi affoler les foules ni la nature. Ou plutôt si, il y a de quoi inquiéter la nature qui a soif et plus souvent qu’à son tour, depuis quelques temps. Peut-être n’ai-je pas raison (sans avoir tout à fait tort) dans... [Lire la suite]
26 août 2019

on est déjà presque à la fin du mois d’août et je n’ai rien à dire

C’est incroyable, quand même, ça : on est déjà presque à la fin du mois d’août, waouh, waouh, et je n’ai rien à dire ou si peu que je me demande si ça en vaut la peine que je m’exprime. En même temps (coucou Macron !), si je ne dis rien, je vais avoir l’impression d’être muselé, c’est censuré, d’être sous un régime dictatorial et ça, ça ne me plaît guère pour ne pas dire pas du tout. Ça m’amuserait presque, d’ailleurs, quand je lis certaines banderoles de manifestants, depuis les gilets jaunes et les casseurs réunis... [Lire la suite]

25 août 2019

un retour à l'anormal

À force de vivre (presque) la moitié du temps à Biscarrosse, depuis le début de l’été, quand je rentre à Bordeaux, comme hier soir, tard, je me demande si c’est un retour à la normale ou un retour à l’anormal. En effet, quand je suis là-bas pendant un certain temps et régulièrement (ou l’inverse), je m’y habitue vachement bien. Et quand je reviens chez moi, j’ai besoin d’un certain temps d’adaptation. Ou de réadaptation. Probablement un effet du jet-lag entre les Landes et la Gironde. C’est un jet-lag très peu connu puisqu’il semble... [Lire la suite]
24 août 2019

je croyais qu’on les appelait les Biscarrots et les Biscarrottes

Pendant très longtemps, j’ai cru que les habitants de Biscarrosse s’appelaient les Biscarrots et les Biscarrottes alors que c’est complètement faux. Parce que les habitants de Biscarrosse s’appellent les Biscarrossais et les Biscarrossaises. Ni plus, ni moins. Mais je trouve ça nettement moins joli et moins amusant de dire Biscarrossais que Biscarrots. Et surtout Biscarrossaises que Biscarrottes. Parce que franchement, vous pourriez faire des jeux de mots avec Biscarrossais et Biscarrossaises, vous ? Moi pas. En tout cas, jusqu’à... [Lire la suite]
23 août 2019

Biscarrossais d’un jour, pas Biscarrossais toujours

J’aime un peu aller à Biscarrosse quand je vais chez le patron (celui qui m’oblige à faire cuire des homards pour son propre compte – je suis son homme de main mais parfois, celui d’hier, aussi…) mais j’aime plus être chez moi, à Bordeaux même si chez moi, je suis nettement plus amené à courir partout comme un chien fou. À courir partout et tout le temps. Comme si on me sortait d’une cage, chaque matin de chaque jour. Et quand je dis que j’aime un peu aller à Biscarrosse, c’est juste que même si je m’y sens bien, parfois, la ville me... [Lire la suite]
22 août 2019

je suis encore absent

Mais t’es pas là, mais t’es où, pas là, pas là… Oui, je ne suis pas là, une nouvelle fois. Je suis encore absent. Mais mon absence ne brille pas par sa présence. En réalité (et même si ça me fait un peu – beaucoup – mal de le constater, quand je ne suis pas là, personne ne s’en rend compte – donc, quand je suis là, ça doit être un peu pareil – je dois faire partie des meubles, on me voit peut-être mais on ne me regarde plus – on m’entend mais on ne m’écoute plus) ((ça, c’est de la parenthèse !)) Mais t’es pas là, mais t’es... [Lire la suite]