« Intégrité des tendons de la coiffe et aspect finement spiculé de l’enthèse des tendons sus et sous-épineux. »

Le monsieur devant moi, un peu âgé (même en sachant qu’il ne faut pas toujours se fier aux apparences mais il a au moins mon âge tout en faisant plus vieux que moi) et d’origine africaine (je sais qu’il ne faut toujours pas se fier aux apparences mais là, quand même, je crois que je peux être sûr de moi) et avec un accent un peu prononcé (oui, oui, mais là encore, je pense que je ne me trompe pas) est appelé par la dame de l’accueil, pendant que j’attends les résultats de l’échographie de l’épaule gauche que j’ai passée… subie, ce matin. « Monsieur, il y a un problème avec votre date de naissance. Sur votre carte vitale, il est écrit né le 32/13 et ça, ça n’est pas possible. »

« Pas de fissure, pas de désinsertion, pas de calcification. Aspect normal des tendons bicipitaux. »

Et le monsieur, de répondre, sans être plus gêné que ça, il semble avoir l’habitude qu’on lui pose cette question, que sur sa carte d’identité, c’est pareil. Qu’il est né le 32/13 de telle année. En réalité, on ne connaît pas le jour ni le mois de sa naissance et donc, on lui a attribué cette date complètement folle. Je pensais qu’on mettait 1er janvier pour aller au plus pressé et au plus facile mais dans son cas, il semblerait que non. Il a dû tomber sur un employé d’administration publique qui avait un certain sens de l’humour. Ça existe donc. Ah tiens, j’aimerais bien en rencontrer, à l’occasion. Ça me ferait plaisir. Et ça m’ouvrirait des perspectives encore insoupçonnées.

« Pas d’épanchement de la coulisse bicipitale. Articulation acromio-claviculaire normale. »

Ben, si tout est normal, c’est un peu inquiétant, non ? À force de m’entendre dire que je suis parfaitement normal, j’ai un peu peur de me retrouver en train de me hollandiser « tiens, le correcteur d’orthographe ne me corrige pas ce mot, tant pis) et franchement, comme mimétisme, sans me moquer du physique de François, je n’ai pas très envie de lui ressembler. Il est intelligent et drôle mais sa silhouette, comment dire… Oui, bon, j’en prends un peu le chemin mais je suis plus farfelu que lui, non ? Hé, ceux qui me connaissent, vous pourriez acquiescer, non ? Je sais bien qu’on ne peut jamais compter que sur soi-même. Jamais ou toujours. Ça dépend du sens. Et du contexte.

« Insertion normale du pectoral et des rotateurs externes. Pas d’anomalie de la sangle deltoïdienne. »