Jeudi, avant que je ne parte pour venir passer quelques jours à Biscarrosse, Philippe (pas celui des défis littéraires, l’autre, le bricoleur en chef) est venu faire une demi-journée de travaux divers à la maison, enfin, dans l’appartement et sur la terrasse. Il y en avait bien besoin car les joints de la douche étaient pourris ; car comme nous allons faire installer des moustiquaires courant août et que pour la porte-fenêtre qui donne accès à la terrasse, il faudra mettre un moteur et nous pourrons la faire descendre ou monter à l’aide d’une télécommande et il nous a résolu ce point ; car il fallait changer un bouton de volets roulants et autres trucs que je ne vais pas décliner ici, ça ferait un peu trop catalogue pour Leroy Merlin et comme je ne suis pas rémunéré si je leur fais de la publicité…

Et à un moment, alors qu’il était à moitié dans la douche, pour les joints pourris, il a été question de la VMC et, gentiment, Philippe, qui s’en moque totalement, lui, qu’il y ait des lettres qui dépassent, nous a dit qu’il pouvait s’en charger et les démonter pour procéder à leur nettoyage et ma foi, bien lui en a pris puisque celle de la salle d’eau était immondément sale. Oui, je sais, immondément, ça n’existe pas mais comme je viens de l’inventer, je vais le déposer pour toucher les millions de droits d’auteur que ça va me rapporter (car, bien évidemment, je vais obliger tout le monde de l’utiliser sans réserve et sans modération) et comme ça, je serai content et les moutons seront bien gardés si chacun reste chez soi et moi chez moi. Mais ce n’est pas ça, le plus intéressant, non, voyez la suite.

Vous avez vu comment j’ai le sens du suspense ? Je termine un paragraphe sur une tension presque palpable mais comme je ne suis pas un gros pervers, juste un pervers normal, je ne fais languir personne en mettant fin à cette angoisse potentielle immédiatement dès le début du paragraphe suivant. Bref, pour en revenir à nos VMC, on a découvert que dans les toilettes et dans la cuisine, il y avait des piles à l’intérieur mais pas dans celle de la salle d’eau. Comme il n’y a que cette dernière qui est une véritable pièce d’eau, on en déduit que les piles, dans les deux premières servent à la détection de mouvements donc, de personnes. Mais à quoi cela peut-il aboutir ? Ou alors, est-ce pour simplement empêcher qu’on y entre à deux ? Dans les toilettes, je veux bien mais dans la cuisine ?