Finalement, on en parle, on en parle mais moi, j’en suis revenu et même assez vite revenu. Il n’y avait aucune raison que j’y passe plus de temps que ça. Et finalement, une fois rentré chez moi, je me suis dit que j’étais le champion du monde du voyage éclair. Parti très tôt le matin, 6h25 pour poser mes chaussures chez moi à 17h20, ça fait un road trip de 11h. Ce n’était donc pas la peine de que je fasse une valise pour si peu. Pour si peu de temps, principalement. Je n’ai pas eu besoin de me changer entre hier matin et hier après-midi, j’ai donc eu bien raison de partir légèrement, avec juste mes papiers et un bouquin pour occuper les temps d’attente. Les temps de transit. Les correspondances. Parce que c’est là où on en perd le plus, du temps. Et on le sait tous très bien que le temps perdu ne se rattrape guère, que le temps perdu ne se rattrape plus.

Alors, la réponse à l’énigme pas si difficile que ça, d’hier, c’est Toulouse, évidemment. J’aurais pu donner des indices bien plus compliqués mais je n’ai pas voulu décourager les rares participants. Déjà que je n’ai pas beaucoup de lecteurs et trices mais en plus, comme on sait qu’il y a moins de 50% de gens qui participent à quelque concours que ce soit, ça veut dire que… Je pose 7 et je retiens 1… Ça veut dire qu’au mieux, je pouvais prétendre à 2 réponses mais je n’en ai eu aucune. J’ose espérer que ça n’est pas par découragement mais juste pas pure abstention non intentionnelle. Pas comme pour des élections ou là, ça me semble tout à fait relever d’une volonté de ne pas y aller. Ou alors, je me trompe sur celles et ceux qui me lisent. Et probablement que je ne connais pas mon prochain autant que moi-même. Quant à l’aimer, on peut se demander aussi.

Les indices étaient donc les suivants : La Traviata de Verdi est un opéra qui raconte l’histoire de Violetta Valery (la Dame aux Camélias) et la violette est la fleur emblématique de Toulouse. On n’attache pas son chien avec des saucisses, dit-on au Québec. Saucisse de Toulouse. « Je revois ton pavé, Ô ma cité gasconne, ton trottoir éventré sur les tuyaux de gaz… » chante Claude Nougaro dans Toulouse. Et les derniers, en rafale : la couleur rose (bonbon), La Garonne (fleuve majestueux), le Capitole (et ses oies) et l’église des Jacobins sont autant de symboles de cette ville qui n’est pas Bordeaux. Et toc, en cinq mots, j’ai relancé la rivalité polémiste entre ces deux villes du Sud-Ouest. Quoiqu’il en soit, j’ai beau être un sirop de la rue, j’ai beau aimer partir en vadrouille, j’aime aussi beaucoup revenir chez moi et m’y sentir bien. C’est cool, ça.