Quelle histoire, mais quelle histoire ! Je vous jure que pour changer une cafetière à filtre qui vient de tomber en panne (je n’aime pas trop qu’on me fasse le coup de la panne, à vrai dire, enfin, pas dans ce cas-là), j’y ai passé du temps entre hier et demain. Pardon ? Nous sommes aujourd’hui ? Oui, entre hier et aujourd’hui mais quand j’ai commencé ma prospection pour faire des comparaisons entre différents modèles, je pensais terminer demain, c’est-à-dire le jour d’après-hier mais comme on est passé à aujourd’hui, entre temps, demain est devenu aujourd’hui, justement. Parce que les choses sont vachement bien faites au niveau des jours qui se suivent mais ne se précèdent jamais.

Oui, c’est tout une histoire car forcément, entre les produits qu’on aime bien comme celle que j’avais jusqu’à avant-hier et qui n’existent soudain plus et ceux qui n’ont pas les critères que j’exige (oui, parfois, j’exige), je me suis pris la tête et le mal de crâne que j’ai, je me demande s’il ne vient pas en partie de là. Pardon ? Boire un café contre la migraine ? Encore faudrait-il que je puisse en faire un !... Alors bon, hier, dimanche, j’ai surfé sur plusieurs sites marchands et j’ai créé un tableau Excel pour comparer tous les modèles qui répondaient à ce que j’attendais, peu ou prou. Et ça me semble être plus peu que prou (comme l’a si souvent dit Marcel quand il recherchait le temps perdu !)

Je voulais une cafetière d’une capacité de 12 tasses minimum, d’un bol avec un couvercle évasé pour pouvoir y mettre la main dedans (ce n’est pas sexuel, c’est juste une question de praticité, pour le laver et l’essuyer) et si possible, qu’il n’y ait pas d’arrêt automatique au bout de 30 ou 40 minutes. Eh bien, figurez-vous qu’on n’en trouve pas qui réunissent ces trois critères. Alors, contre mauvaise fortune bon cœur, j’ai fini par acheter un modèle qui s’arrête quand même tout seul. Tant pis. Demain matin, j’aurai peut-être enfin un vrai café de petit-déjeuner qui se respecte. À propos, je n’aime pas trop le robusta, je le trouve trop amer. Même s’il est meilleur contre les migraines…