30 avril 2019

c’est clair, il y avait un virus !

Il avait raison, le gars qui m’a dit ça, je devais avoir un virus et même si j’étais sûr que non, en passant mon ordinateur à la loupe, hier, avec CCleaner, ça m’a dit qu’il y avait plein de fichiers et de pages douteuses à supprimer. Alors, c’est ce que j’ai fait, ça m’a détruit tous mes historiques, cookies et autres fichiers/dossiers qui méritaient d’être nettoyés. Et ce matin, ça semble aller plutôt bien, nous nous sentons comme neufs, le PC et moi. Et non seulement neufs (alors que nous ne sommes que deux) mais de meilleure... [Lire la suite]

29 avril 2019

bilan du premier mois

Ça fait un peu plus d’un mois que j’ai quitté mon boulot. C’était le samedi 23 mars, une date qui va devenir historique et dont on parlera encore en 2684. Pourquoi en 2684 ? Pour fêter dignement, comme il se doit (comme il se doigt ?) le six-cent-soixante-sixième anniversaire de ma sortie du mareyage (et sortir du mareyage n’a rien à voir avec un divorce – quoique, quoique…) Non, sans blaguer, j’ai tapé 2 et ensuite, j’ai fermé les yeux et j’ai tapé trois autres chiffres sur mon pavé numérique et c’est ainsi que je suis... [Lire la suite]
28 avril 2019

ce n’est pas loin, c’est juste à 500 mètres

Pardon ? La piscine Tissot ? Oh, ce n’est pas loin, c’est juste à 500 mètres ! Vous allez tout droit et vous tournez sur vous-même au bout, là-bas et vous revenez et vous recommencez vingt fois et après, vous aurez parcouru la distance que je vous ai indiquée.  La dernière fois que j’y suis allé, à la piscine Tissot, c’était avec maman, début avril. Et alors que maman s’apprêtait à retrouver les joies des couloirs de natation dans une piscine ouverte au public, avec ses palmes, son pince-nez, son bonnet et ses... [Lire la suite]
27 avril 2019

il tombe des rayons de soleil

J’en ai un peu assez de ce temps où on ne sait plus à quel saint se vouer ni quoi porter pour être, un coup étanche et l’autre, pas trop en sueur. C’est vrai ça, le matin, quand je sors, d’assez bonne heure (mon Dieu, quel bonne heure !), il fait frais, alors, je mets un vêtement un peu chaud et un foulard pour les éventuels courants d’air et pour ne pas avoir un choc thermique en sortant de chez moi mais rapidement, surtout si je suis en tram mais aussi à pieds, j’ai chaud, pour peu qu’il y ait du soleil, dehors mais pas que…... [Lire la suite]
26 avril 2019

la journée des secrétaires au Guatemala

Alors ça, si on me l’avait dit, si je ne l’avais pas lu moi-même, je n’aurais jamais cru que le 26 avril était la journée des secrétaires au Guatemala. Pour une nouvelle, ça, c’est vraiment, une nouvelle ! En même temps, ce n’est pas la seule chose qui se soit passée dans le monde un 26 avril. Par exemple, en 1248, on a consacré la Sainte Chapelle à Paris, dans l’Île de la Cité, monument construit par la volonté de St Louis. Bon, là, on est en plein dans les curés et les cathos, je ne suis pas sûr que ça lui fasse très plaisir... [Lire la suite]
25 avril 2019

y a des fois

Y a des fois, on a conscience qu’on ne doit pas dire qu’y a des fois. On devrait dire parfois mais y a des fois, ce n’est pas très joli, joli pour quelqu’un qui aime la langue française. Je ne cite personne. Je dis juste ça comme ça. Mais y a des fois où ça peut-être écrit volontairement, un peu comme une figure de style, un peu populaire, assez outrancière pour peu qu’on la répète. Y a des fois, quand on se lève, on se demande pourquoi on se lève, surtout si on n’a pas besoin d’aller travailler car après tout, qui s’en rendrait... [Lire la suite]

24 avril 2019

incapable de vous dire comment ça s’est passé

À l’heure où j’écris ces lignes, mardi 23 avril 2019, 15h45, je suis totalement incapable de vous dire comment s’est passé mon dîner d’hier soir vu que ce billet est programmé pour être publié à 6h du matin, demain soit aujourd’hui, en temps réel (ou en heure locale) parce que comme je n’aurai pas le temps d’écrire, comme je n’ai pas eu le temps, ce matin, en me levant, comme je devais partir assez tôt pour accompagner le patron à Agen (voyage d’affaires ?), j’ai préféré m’y prendre la veille, soit hier pour une ouverture au... [Lire la suite]
23 avril 2019

ma passoire a trop de trous

Toutes les passoires dont je me sers ont trop de trous. Vraiment. Et si j’avais su, je ne les aurais jamais achetées. Ou alors, j’en aurais choisi qui ont nettement moins de trous. Du genre avec un seul trou, par exemple. Mais est-ce que ça s’appellerait encore une passoire si elle n’avait qu’un seul trou ? Ça s’apparenterait plutôt à un entonnoir. Et à l’inverse, un entonnoir avec plein de trous, ça pourrait faire illusion et être considéré comme une passoire. Et moi, là, à l’instant précis où j’écris les premières lignes de ce... [Lire la suite]
22 avril 2019

c'est la pleine saison des asperges

Peut-on dire que j’ai le syndrome d’asperges ? Oui, parce que quand c’est la pleine saison, comme en ce moment, j’en achète toutes les semaines et j’en cuisine des blanches et des vertes mais jamais en même temps. Une asperge. C’est toujours soit l’une, soit l’autre, des deux variétés. Deux asperges. Et pour demain, j’ai prévu de ne servir que des vertes. Trois asperges. D’abord en entrée et puis en plat. Quatre asperges. Parce que demain soir, j’ai un dîner, non pas de gala mais un dîner de clôture de travail. Cinq... [Lire la suite]
21 avril 2019

je suis un chercheur, je cherche...

Je suis un chercheur. Je chercher dans plein de domaines différents, jour après jour. Entre autres, je cherche à gagner du temps. Parce que, depuis que j’ai compris qu’il passait sans me voir plus que ça, je n’avais pas d’autres choix que faire la pute devant lui pour qu’il m’en donne un peu plus. Sinon, je n’arrive à rien. Mais moi, j’en ai besoin de plus que ce qu’on m’a octroyé. Mais aussi, je cherche un terrain. Comme je n’arrive pas vraiment à me décider, j’ai besoin de trouver un terrain. Si seulement je n’hésitais pas tant que... [Lire la suite]