On parle facilement aujourd’hui de femmes cougars comme si c’était exceptionnel voire exotique de découvrir une quinquagénaire ou une sexagénaire (entre autres) se mettre en relation avec un mec beaucoup plus jeune qu’elle alors que l’inverse a toujours existé et n’a pas procuré plus d’étonnement que ça. Pardon, peut-être qu’il y avait un peu d’envie de savoir qu’un mec de 60 ans se tapait une jeune femme de 25. Alors qu’on penserait plutôt qu’une femme de 60 ans qui se tape un mec de 25, eh bien, comment dire, elle est un peu salope sur les bords, non ? Attention, ce n’est pas ce que je pense, ne m’attaquez pas avec vos Balancetonporc et autres Metoo.

Bon, de toute façon, ce matin, je n’avais pas envie de m’étendre sur les femmes de plus de cinquante ans (pas pour les mêmes raisons que celles de Yann Moix, bien entendu) mais de vous parler des plus vieilles recettes de cuisine du monde. Oui, parce qu’il y a des recettes grands-mères en plus des recettes de grand-mère. Et même des recettes d’arrière- arrière- arrière- arrière- arrière- arrière- arrière- arrière- arrière- arrière- arrière- arrière- arrière- arrière- arrière- arrière- arrière-grand-mère (pas facile à écrire, ça !...) Et la plus vieille d’entre elle remonterait à environ 3000 ans avant Jésus-Christ (à cent-sept-ans près), on l’a retrouvée sur une tablette sumérienne en argile.

Il s’agit d’une recette de bière : farine d’orge fermentée, dattes, coriandre ou cardamome et quelques morceaux de pain. Bien sûr, il ne fallait pas être allergique ni intolérant au gluten et rien ne garantit que nous trouverions ça bon, de nos jours. Sinon, datant de vers 1747 avant Jésus-Christ, à quelques semaines près, on a retrouvé la recette de la viande à la réglisse : viande plus ou moins faisandée (plutôt plus que moins), réglisse, carvi, cresson, cumin et citron, non traité de préférence surtout qu’on utilise la peau. Ça, c’est peut-être très bon mais on n’a pas retrouvé les quantités et c’est un peu gênant de ne pas les avoir, ça peut faire rater la recette. Ce serait dommage.