21 mars 2019

un pas en arrière, deux pas en avant

Alors, Chouchou, tu viens m’aider à calculer le nombre de jours qui me restent ? Parce que là, je ne m’en sors plus. Oui, tiens, regarde, là, c’est la date officielle, le 31 mars mais comme ça tombe un dimanche, j’aurai dû partir la veille, le samedi 30. Mais comme j’ai pris une semaine de vacances, du 24 au 31, histoire de partir un peu plus tôt, là, regarde, ça a été validé et signé par mon patron, donc, normalement, dans deux jours, c’est la quille. Sauf que… Entre temps, la femme qui a été prise pour me remplacer s’est... [Lire la suite]

20 mars 2019

un printemps de fleurs

Il est en avec les choses comme avec les êtres humains voire les animaux. Pourquoi en aime-t-on certaines et d’autres pas ? Et pourquoi certaines particulièrement plus que les autres ? Ce postulat vaut pour les fruits, les légumes et, ce dont je vais parler aujourd’hui, des fleurs. En ce jour de printemps, ça m’a semblé normal de les mettre en valeur. Celles que j’aime ? Ma préférence va aux tulipes depuis que je suis tout petit, j’ai déjà raconté ce souvenir d’une seule fleur, dans la lumière d’une fin d’hiver, chez... [Lire la suite]
19 mars 2019

est-ce que c’est ça, devenir vieux ?

Je me demande si c’est ça, commencer à devenir vieux : ne plus être en phase avec ses congénères et principalement avec ceux qu’on trouve plus cons que génères. Parce que, hier, par exemple, dans le tram, j’ai été empêché de lire par ce que j’ai entendu de la bouche d’un jeune couple (de deux jeunes que j’ai supposés être en couple mais je peux me tromper) surtout quand le mec a dit à sa nana : « Tu vois, Machine, ce qui manque à Bordeaux, c’est un centre commercial comme celui des Rives d’Arcins (1) mais en plein... [Lire la suite]
18 mars 2019

mais oui, c'est d'une telle évidence !

Tout ne peut pas s’expliquer, dans la vie. Et encore moins quand il s’agit de sentiments. On aime ou on n’aime pas. On ressent des choses positives ou ce qu’on essaie de ne pas retenir, ce n’est que du négatif. On parle de réaction épidermique surtout quand on n’est dans l’antipathie : lui, je ne l’aime pas, dès que je le vois, je ne peux pas, je n’ai pas envie d’aller vers lui, j’ai juste envie qu’on s’ignore, qu’on échange rien pas même une poignée de mains. C’est ainsi et bien costauds sont ceux qui tenteront de faire revenir... [Lire la suite]
17 mars 2019

je n'ai pas une vie facile

Je n’ai pas une vie facile pour ne pas dire que j’ai une vie difficile. On est dimanche matin et à 6h30, j’ai déjà fait plusieurs choses (j’ai fait deux pipis, couler le café, mangé un morceau, écrit deux mails, parcouru une revue que j’avais presque terminée hier soir et pris un comprimé contre le mal de tête) et maintenant, je dois faire ma liste des menus jusqu’à jeudi prochain et, par voie de conséquence, ma liste de courses ad hoc (sauf que je ne prévois pas d’acheter du haddock, hein, qu’on ne se méprenne pas sur mes intentions,... [Lire la suite]
16 mars 2019

Gilles et John (acte encore)

Bon, John, tu t’es préparé pour la grande manif de cet après-m’ ? Oui, Gilles et comme on nous a dit de dire, aujourd’hui, c’est l’ultimatum. Je ne sais pas ce que ça veut dire mais je pense que c’est bien pour nous, ça, l’ultimatum. John, ça veut que c’est la dernière fois qu’on demande, après, on castagne. Mais, on n’a pas déjà commencé à castagner ? Si, mais avant, c’était sans ultimatum, ce n’était pas la dernière fois qu’on demandait avant de tout casser. Ah d’accord, c’est plus clair, maintenant, heureusement que... [Lire la suite]

15 mars 2019

peut-être rien, aujourd'hui

Oui, si ça se trouve, peut-être n’y aura-t-il rien, aujourd’hui. J’ai décidé de bouder et de rester fermé. Fermé au monde qui m’entoure et aux autres. Et à ceux qui l’habitent. Parce que je suis un peu las. J’aurais pu être là-bas mais comme je suis seulement las, forcément… Parce que je viens d’apprendre que je vais sans doute devoir faire une semaine de plus et non pas partir le 23 mars, comme prévu mais le 30. Ça veut donc dire que la dernière semaine, que j’avais posée en congés payés, il faut que je la fasse sauter. Même si on va... [Lire la suite]
14 mars 2019

un peu comme une hécatombe

Il y a une espèce de série noire, en ce moment, un peu comme une hécatombe. Principalement à mon travail et aussi un peu chez moi. Au boulot, ça a commencé par mon patron, mon nouveau directeur depuis le mois de septembre, celui avec qui j’ai « négocié » mon départ en forme de rupture conventionnelle. Il est parti en vacances pendant un peu plus de trois semaines pendant les fêtes de fin de l’année dernière (alors que c’est interdit, normalement, dans la boîte, ouh les cornes au patron qui ne montre pas le bon... [Lire la suite]
13 mars 2019

pourquoi tant de N ?

C’est vrai, ça, pourquoi dans de N dans le mot migrainnnnnnnnnnne ? J’ai toujours été migraineux, au point que je pense même avoir été un graineux intégral pour ne pas dire intégriste, pendant près de quarante ans et depuis quelques (petites) annnnnées, ça avait fini par presque disparaître hormis quelques crises ponctuelles pour ne pas dire résiduelles. Comme juste pour me rappeler que ça a été une grande partie de ma vie. Un peu comme un ou une ex dont on a des nouvelles de temps en temps mais là, qu’on n’est pas forcément... [Lire la suite]
12 mars 2019

peut-on être drôle sans le savoir ?

À quelqu’un comme moi qui est toujours en train de dire des bêtises, qui serait prêt à tuer père et mère pour faire un bon mot qui se veut d’esprit et qui a toujours le sens de la répartie même pour les calembours les plus douteux, on peut demander si on peut être drôle sans le vouloir et sans le savoir. J’ai envie de répondre oui et pour illustrer mon propos, je vais prendre trois ou quatre exemples pris au hasard de l’actualité de ces soixante dernières années. Je ne sais pas pourquoi j’ai écrit « trois ou quatre... [Lire la suite]