Avec l’arrivée de mon départ (!!!), j’ai reçu des témoignages et des messages de sympathie dont certains étaient très inattendus et donc, m’ont particulièrement touché puisque justement, je ne les ai pas vus venir. Entre certains collègues qui ne sont pas sur Bordeaux mais sur La Rochelle, depuis que le siège social a déménagé, certains clients et des gens un peu plus célèbres, je croule sous les petits ou grands mots qui me vont droit au cœur.

J’ai toujours été quelqu’un qui avait besoin qu’on l’aime mais aussi qui avait besoin de savoir qu’on l’aimait mais là, j’avoue que ça va un peu au-delà de mes rêves les plus fous. Oui, on est plus près du fantasme que du rêve car j’en éprouve un plaisir pas seulement intellectuel mais un peu physique, aussi et ça, c’est nouveau pour moi. Ça démontre aussi que je n’en ai pas rien à branler. Oui, je sais, celle-ci était un peu facile mais je suis vachement content et fier de l’avoir faite.

J’ai été très étonné du message d’un de nos meilleurs clients qui m’a remercié pour notre collaboration pendant des années et qui me souhaite bon vent. J’ai été surpris que les filles de la Rochelle aient toutes envie de me dire au revoir et qu’elles allaient me regretter. Et qu’elles avaient armé un bâtiment car elles ont la cuisse légère et la fesse à l’avenant. Quant à celles de Nantes, la digue, la digue, de Nantes et de Montaigu, la digue du cul…

Emmanuel Macron m’a envoyé un message lapidaire car même s’il me souhaite bonne chance dans ma nouvelle vie, j’ai bien senti qu’il aurait préféré que je fasse dix ans de plus (je préfère faire dix ans de moins que mon âge !) pour le même prix. Heureusement, Brigitte a été plus gentille à mon égard car elle m’a fait un clin d’œil et un sourire de connivence. Mélenchon m’a superbement ignoré et Dupont-Teigneux n’en a eu que faire et ça me va très bien comme ça.

Mes parents m’ont félicité, exactement comme le jour de ma naissance, il y a quelques petites années, à peine suis-je sorti la tête la première qu’ils m’ont dit : « Bienvenue, Stéphane, bienvenue à toi et félicitations, tu es certainement promu à un bel avenir. On aurait préféré que tu sois une fille mais on t’aime déjà très fort même si tu es un garçon, ce n’est pas ta faute. Tu compenseras par une intelligence au-dessus de la moyenne ! » No comment.

Le patron, mon meilleur ami, m’a dit que « ouf, mon jour de gloire était enfin arrivé » et le président, le mien, m’a dit « Maintenant, tu fais partie des inactifs et j’espère que tu ne le resteras pas longtemps, alors, on va programmer plein de rangements dans l’appartement, on va faire un planning et après, on ira ranger le box et puis… » Bon, là, j’ai poussé un soupir de presque découragement car je sais que je n’y couperai pas.

Enfin, j’ai tous ces anonymes qui m’ont envoyé qui un message de soutien, qui un message d’encouragement, qui un bravo, qui une déclaration d’amour, qui une demande de coup de main pour monter des meubles Ikea. Et j’ai appris qu’une cagnotte venait d’être créée en ligne pour m’aider financièrement. Je remercie tous ceux qui donneront plus de 30 euros. Pourquoi 30 euros ? Parce que je trouve que c’est mieux que 20 euros.