Floc, floc… Floc… Floc… Floc, je m’ennuie, floc… Floc… Alors, je compte les gouttes qui tombent du robinet dans l’évier de la cuisine. C’est un évier en inox et donc, chaque goutte qui tombe de haut dedans fait plus de bruit que si ça avait été un évier avec la moquette. Ce qui n’arrive pas souvent. Des éviers avec de la moquette. Parce que, même si c’est plus pratique quand on fait tomber un verre ou une assiette dedans, ça ne casse pas, ça ne peut pas casser en chutant sur de la moquette, même en synthétique mais ce n’est surtout pas pratique car c’est plus long à sécher que l’inox ou la faïence. Floc… Floc, floc… Floc, je m’ennuie, floc, oui, aujourd’hui, je m’ennuie.

Tic… Tac… Tic… Tac… Je m’ennuie, aujourd’hui, tic… Tac… Tic… Alors, je compte les secondes mais comme je n’arrive pas à me concentrer, quand je me rends compte que je me suis peut-être trompé dans mon décompte, je cherche à recommencer de zéro mais ça m’embête de perdre tout ce que j’avais déjà calculé et je m’embrouille encore plus les pinceaux. Tic… Tac… Tic… C’est à la fois fascinant et énervant d’entendre le tic-tac d’une horloge comtoise. Surtout quand on n’en a pas chez soi, comme c’est mon cas mais qu’on entend quand même le bruit. Ça doit se passer dans ma tête. Si ça se trouve, tout se passe dans ma tête. Tic… Tac… Tic… Tac, je m’ennuie.

Zzzzim, zzzzim, zziiiiimmm… Je m’ennuie à 12h35. Zzzziiiiiiimmm, zziimmm et le voisin m’ennuie à faire des travaux à l’heure du déjeuner. Surtout quand on le connaît, il n’a pas du tout le look d’un bricoleur même du dimanche, non, c’est un mec qui aime se montrer, qui aime parader et c’est tout. Il ne sait pas se servir d’une perceuse, ça s’est sûr et ça m’énerve d’entendre ces bruits de perceuse. Zzziiiim, zziiiimm, zzzziiiiiiiiiiimmm… Pfou, vivement que ça s’arrête. Mais pas trop vite quand même. Parce que sinon, après, je sens que je vais encore plus m’ennuyer et aujourd’hui, franchement ? Ce n’est pas le jour. Non, ce n’est vraiment pas le jour. Je m’ennuie tellement.