Je viens tout juste d’apprendre qu’on pouvait être sologame. Je connaissais la monogamie et la polygamie (cette dernière étant interdire en France et dans la plupart des pays occidentaux mais pas que) mais la sologamie, non, vraiment, pour moi, c’est une véritable découverte.

Comme son nom l’indique, la sologamie, c’est le fait de vivre avec soi-même. Attention, ça n’a rien à voir avec le célibat. La sologamie, c’est un choix assumé alors que le célibat, si parfois oui, la plupart du temps, non. Et ça n’a rien à voir non plus avec la solitude. Parce qu’on peut être seul dans un couple mais aussi parce que vivre seul, c’est plus souvent une soumission qu’un choix délibéré. La sologamie, c’est une décision que l’on prend, c’est un véritable engagement : on choisit de se marier avec soi-même.

Un des exemples, a priori, les plus connus, c’est celui de cette italienne, Laura Mesi, qui s’est épousée elle-même en septembre 2017. À l’époque, cette information avait fait le tour des médias du monde entier (moi, je n’en avais alors pas entendu parler mais je ne sais pas tout, hélas !) Cette femme, coach sportive qui réside près de Milan a célébré son union avec elle-même, entourée de sa famille et de ses amis. Quelques mois plus tôt, un homme, toujours italien, avait fait la même chose, à Naples.

Il se dit aussi que Jeremstar, le bloggeur des stars, aurait officiellement annoncé son mariage avec lui-même dans une émission de Thierry Ardisson. Il n’y a pas de raison, finalement, hein ? Mais alors, moi, cette sologamie me fait me poser plusieurs questions dont la première est : est-ce que c’est reconnu par la loi française et par l’église ? Parce que dans les exemples connus, on parle bel et bien de cérémonie mais où ? Et que pensent les associations catholiques fondamentalistes qui sont contre tout ce qui n’est pas un mariage hétéro ?

C’est vrai ça, une famille, c’est un papa, une maman et un ou des enfants. Ce n’est pas une personne seule même sans enfant. Et encore moins deux hommes ou deux femmes ensemble et encore, encore moins des gens qui vient à plusieurs, tous mélangés ou pas. Bref, que pense Sens Commun de la sologamie (on sait ce qu’ils pensent de la sodomie mais ça n’est pas le sujet) ? Et à quand une manifestation pour inclure le Mariage pour Moi dans la constitution comme l’a été le Mariage pour Tous ?

Ensuite, je me demande s’il y a moyen de faire un contrat de mariage avec soi-même ? La communauté universelle, la communauté réduite aux acquêts ou la séparation de biens ? Et quid en cas de divorce ? En effet, tu décides de t’épouser et tu ne te supportes plus au bout d’un certain temps, comment se passe la séparation de corps et d’esprit ?  C’est terrible d’imaginer devoir se supporter jusqu’à la mort. Et pour la demande en mariage, à qui la fais-tu ? À tes propres parents ?

Et comment tu fais quand tu t’appelles Laura Mesi, que tu décides de t’épouser et que tu vas choisir ta robe mais tu ne veux pas que tu le saches et que tu la voies avant le jour J ? Et pour l’alliance ? C’est toi qui te l’enfiles ? Et pour la nuit de noces, tu fais quoi ? Masturbation ? Abstinence ? Et si tu jour, tu te fais toucher par quelqu’un d’autre, tu peux être jaloux de toi-même, ça devient un peu kafkaïen, non ? Enfin, moi, je dis qu’il vaut mieux être seul que mal accompagné mais décidément, que cette année 2019 commence très, très bien parce que, apprendre un nouveau mot tel que celui-ci à peine au troisième jour de l’an, moi, je dis bravo et merci. Merci pour ce moment.