10 novembre 2018

fonds de tiroirs

En tout cas, je te remercie, Chouchou, tu as été très efficace et ton aide m’a été précieuse, ce matin, pour ce qu’on avait prévu de faire à mon travail. J’ai pu terminer mon boulot pendant que tu chargeais les documents que je voulais qu’on emporte et je n’en reviens pas comme ça a été facile, on ne s’est pas gênés l’un l’autre, pourtant, une chaise pour deux, ça n’est pas toujours l’idéal. Là, on va tout de suite séparer les choses pour que je puisse m’y retrouver, quand j’aurais besoin de les consulter. Quand j’aurai envie de... [Lire la suite]

09 novembre 2018

un coup de main

Hé Chouchou, tu sais quoi ? Tu vas venir avec moi au bureau, demain. Mais non, je ne vais pas te montrer mon travail pour que tu me remplaces, maintenant qu’il me reste moins de cinq mois, je vais essayer de tenir le coup au mieux de mes possibilités. Non, non, j’ai juste besoin de toi parce que, au cas où tu l’aurais oublié, tu es plus grand, plus jeune et plus fort que moi et ça, ça va bien m’aider. Oui, plus beau, aussi mais pour ce dont j’ai besoin, ça ne me servira à rien. Sauf si mon fauteuil de bureau ou mon ordinateur est... [Lire la suite]
08 novembre 2018

couleur jaune pisse-froid

Il y a comme une éclaircie, aujourd’hui. Ce qu’on pourrait appeler une embellie. Je parle de ce qui se passe dans le ciel et dans ma tête. Pas de ce qui se passe dans le pays car là, on ne peut pas dire qu’il fasse beau, bien au contraire. Et c’est plutôt heureux que cette migraine dont j’ai tu le nom, pendant deux jours, pour ne pas lui faire cet honneur de la citer (je peux le faire, aujourd’hui puisqu’il semble qu’elle soit allée se faire mettre ailleurs), c’est plutôt heureux, donc, que cette migraine soit venue polluer mon espace... [Lire la suite]
07 novembre 2018

je sais qu’elle est toujours là, en embuscade

Elle est tenace, depuis son retour. Elle doit avoir faim de chair connue. Même s’il s’est passé deux ou trois ans depuis qu’elle m’a quitté pour un(e) autre, elle doit ne jamais m’avoir oublié. Je dois avoir un goût de retournez-y alors que ce n’est pas du tout réciproque. Et elle a dû profiter d’un moment de faiblesse de ma part, j’ai totalement baissé la garde depuis des mois et des mois, pour revenir s’installer en bonne squatteuse qu’elle sait être. Une envahisseuse. Mais aujourd’hui, j’ai décidé de m’en foutre, de l’ignorer, de... [Lire la suite]
06 novembre 2018

chut, faites comme si je n'étais pas là

S’il vous plaît, je vais vous demander de ne pas faire de bruit même si vous n’êtes venus que pour lire. Imaginez que vous êtes dans une bibliothèque publique et que des gens sont en train de travailler, vous ne violeriez pas leur besoin de silence ? Alors, aujourd’hui, ici, je vous en prie, faites la même chose. Faites comme si je n’étais pas là mais n’en profitez pas pour prendre toutes vos aises pour autant. Non, respectez ce lieu comme vous respecteriez votre propre maison. Et, dernière recommandation, laissez cet endroit... [Lire la suite]
05 novembre 2018

je ne sais pas pourquoi j’ai dit ça, hier

Hier, j’ai terminé mon billet sur une sombre histoire d’envie d’un sandwich au pâté. Parce que ce n’est pas du tout mon genre de me faire un sandwich au pâté. Et même plus globalement, je ne suis pas très pâté. Je suis parfois dans le pâté mais ce n’est pas un aliment ou un plat vers lequel je vais naturellement. Non pas que je n’aime pas ça, le pâté, il y en a même de très bons, je le sais et je sais les apprécier mais je n’en mange vraiment pas souvent et surtout, ça ne me vient jamais de me dire : oh putain, j’ai vachement... [Lire la suite]

04 novembre 2018

repentance

Aujourd’hui, jour du Saigneur (j’ai fait exprès de mettre un A au lieu d’un E), j’ai décidé de faire amende honorable. Je vais être dans la repentance. Et dans le tout amour. C’est normal, c’est comme pour les hommes et les femmes à l’Assemblée Nationale, au gouvernement et dans les entreprises, il faut la parité. Hier, j’ai tiré sur tout ce qui bougeait en moi et donc, aujourd’hui, je vais faire acte de contrition et aimer tout le monde. Oui, j’ai bien écrit « tout le monde ». Quels que soient celles et ceux qui... [Lire la suite]
03 novembre 2018

un peu de provocation ?

En tant qu’apostat novice, puis-je désormais tout me permettre en termes d’humour autour de la religion catholique ? Ben, heu, déjà, je le faisais un peu avant alors, je ne vois pas très bien ce que ça pourrait changer. Je peux sans doute juste pousser le curseur un peu plus loin, histoire de voir. D’abord, histoire de voir si j’en suis capable, au sens de « est-ce que j’en ai les couilles ? » et ensuite, histoire de voir si ça fait autant rire les autres que moi-même. Tiens, par exemple, je me suis imaginé un... [Lire la suite]
02 novembre 2018

Oui, Chouchou, je parle le grec ancien couramment

Oui, Chouchou, je parle le grec ancien couramment. Si, si. Je ne l’ai pas appris à l’école puisque je n’ai fait que du latin, en langues mortes mais j’ai dû tomber dans le grec ancien un jour où je n’ai pas fait attention où je mettais les pieds car, soudainement, je me suis rendu compte que je parlais cette vieille langue de façon fluide. Par exemple, je peux te réciter un truc par cœur : Τὸ τετράγωνον τῆς ὑποτείνουσας ἑνὸς ὀρθογώνιου τριγώνου ἰσούται μὲ τὸ ἄθροισμα τῶν τετραγώνων τῶν δύο κάθετων πλευρῶν (ça se prononce Tò... [Lire la suite]
01 novembre 2018

de χρυσ-ανθεμον en χρυσ-ανθεμον

De χρυσ-ανθεμον en χρυσ-ανθεμον, nos amitiés sont en partance ; de χρυσ-ανθεμον en χρυσ-ανθεμον, la mort potence nos dulcinées… C’est étrange comme tout le monde confond le 1er et le 2 novembre. Enfin non, personne ne se mélange les pinceaux au niveau des dates en elles-mêmes mais tout le monde se trompe quant à leur symbole. Le 1er, jour férié pour les autres (pas pour moi, j’ai travaillé cette nuit et ce matin), ce n’est pas la fête des morts mais la Toussaint, si je ne m’abuse. Bon, c’est vrai qu’en tant qu’apostat, la fête... [Lire la suite]