On est en droit de se demander quel sera le prochain vêtement ou accessoire pour les revendications sociales. En effet, après les bonnets rouges et les gilets jaunes, je me demande si on aura droit à un mouvement des chaussettes trouées pour critiquer les économies que le gouvernement fait sur le dos des travailleuses et des travailleurs. Ou alors, les bas de laine pour s’en mettre plein les poches, mais là, ça serait plutôt un mouvement d’origine patronale, ça me semble plus cohérent. Sinon, le mouvement des porte-jarretelles pour se plaindre de devoir faire pute afin de pouvoir manger à la fin du mois.

On peut aussi envisager la colère des slips marron. Parce que les créateurs de cette révolte seraient financièrement dans la merde, que les impôts les feraient vraiment trop chier et qu’ils en auraient plein le cul. Désolé d’être aussi vulgaire mais la vulgarité n’est pas forcément dans les mots, elle peut être dans des attitudes et en ce moment, moi, je me trouve bien droit dans mes bottes a contrario de plein d’autres qui ne réfléchissent pas plus loin que le bout de leur nez, qui disent n’importe quoi en faisant croire que c’est intelligent mais qui n’ont aucun recul et ne savent pas vraiment analyser la situation.

On pourrait aussi avoir le mouvement des bottes en cuir. Ça obligerait tous ceux qui se plaignent de leur pouvoir d’achat à en acheter une paire et ça grèverait encore plus leur budget. Parce que franchement, aller faire des opérations escargot sur les routes, ils ont compris que ça allait dépenser de l’essence qu’ils trouvent déjà bien trop chère ? Je dis ça, je ne dis rien. Mais quand je vois comment on doit s’organiser pour tenter d’assurer une nuit de vente, ce soir… Moi, je vais devoir venir à 1h du matin pour tout faire avant 4h et partir au plus tard à 5h. Ça ne me fait pas plaisir. Mais pas plaisir du tout.