Oui, je vais envoyer un courrier en recommandé pour le centre de tri de la Poste de Roubaix. Est-ce que ça leur arrive souvent, aux postiers et postières, de recevoir des courriers en recommandé ? Avec accusé de réception ? Parce que moi, tout à l’heure, c’est ce que je vais faire. Pourquoi parce que je les accuse de non réception d’un colis pour un ami de là-haut-de-France. Et pas que. Même si pour Roubaix, je n’ai qu’un seul litige en cours, en revanche pour autour de chez moi, j’en ai 3 autres en ce moment.

J’ai donc un ami, à côté de Roubaix, pas très loin de Lille et proche de la frontière belge qui fêtait son anniversaire le 7 novembre dernier. Le 5, je lui ai préparé un Colissimo avec son adresse en toutes lettres et son numéro de téléphone en tous chiffres sur l’étiquette de l’emballage. Le 9 novembre, je me suis connecté sur le site permettant de suivre le colis et quelle ne fut pas ma surprise de voir qu’il avait bien été livré le jour J mais pas à mon ami, non, il a été remis à un de ses voisins. On me dit qu’un avis a été déposé dans la boîte de mon pote.

Mais non, que nenni, que nenni ! Pas d’avis de passage. Pas d’appel téléphonique pour voir s’il était chez lui. Pas de traces du nom du voisin qui a récupéré le colis. Et à ce jour, 13 novembre, toujours pas de nouvelles. Alors, j’ai écrit une lettre. Un courrier pas très aimable voire pas gentil du tout. Parce que je trouve ça inadmissible qu’un facteur préposé aux colis ne fasse pas le nécessaire pour s’assurer que le destinataire est chez lui ou pas.

Bref. Le 30 octobre, je passe une commande sur un site Internet avec livraison dans un point relais près de chez moi. Le délai était annoncé de 3 jours. Compte tenu du pont du 1er novembre, j’ai attendu 5 jours et j’ai relancé car je n’avais aucune nouvelles de mon colis. Sur le site Internet, il était écrit que le colis était en transit et il le serait toujours. Donc, quinze jours après ma commande, je ne suis toujours pas livré. J’ai fait une avance de trésorerie à quelqu’un mais à qui ?

Encore : j’attendais une lettre suivie de mon Comité d’Entreprise avec 5 bons d’achat de 10 euros que je voulais avoir d’avance au cas où. Le facteur serait venu chez moi le 6 novembre. Il n’a pas sonné. Il n’a pas laissé d’avis de passage. Je n’ai donc pas été informé que la lettre était arrivée jusqu’à presque chez moi. Et vendredi dernier, sur Internet, j’ai pu voir qu’elle était disponible à mon bureau de Poste depuis trois jours sans qu’on m’en ait informé.

Alors, j’y suis allé samedi matin et là, j’ai attendu près de 20 minutes tant il y avait du monde. Quand ce fut mon tour, on m’a dit, au vu de ce que j’avais imprimé (car je n’avais pas d’avis de mise à disposition) que ce n’était pas là mais dans le bâtiment d’à-côté, chez les pros. Là, j’ai encore attendu un peu pour m’entendre dire que la lettre avait dû repartir chez son expéditeur. Je me suis un peu, juste un peu énervé et on est allé vérifier de nouveau.

J’ai bien fait, car on me l’a retrouvée, la lettre, mais pas là, dans le bureau de Poste normal, là où on m’avait dit que ce n’était pas là, mais t’es où, pas là, mais t’es où, pas là ? Je l’ai récupérée mais je n’étais pas au bout de mes surprises parce que pendant que j’étais là-bas, j’étais où, là-bas, j’étais où, là-bas, un préposé sans doute mal disposé a déposé un avis de passage pour un courrier recommandé avec une heure annoncée plus tardive que celle où je l’ai trouvé.

Donc, on me dit que quelqu’un est venu chez moi (n’a pas sonné, je le sais, le président n’est pas sorti de la matinée) et m’a annoncé être passé à 11h, le 10 novembre 2018, alors que j’ai découvert l’avis en question à 10h25. Là, franchement, j’ai comme un doute qui m’habite de plus en plus fort et de plus en plus serré. Alors moi, je dis aux gens de la Poste que globalement, ils sont gentils, ce n’est pas là le problème. Non, le problème, il est qu’il y en a qui sont cons.

Ou qui sont fumistes. Ou les deux. Je n’arrive pas à comprendre qu’on soit aussi négligent avec les clients (oui, parce que nous sommes tous des clients de la poste) et là, si j’avais le choix, je passerais par une société privée. Je rencontrerais peut-être les mêmes problèmes mais au moins, je saurais que… que quoi ? Eh bien, rien du tout en fait. Est-ce que je peux recommander la Poste ? Non. Même pas à un ami ? Surtout pas à un ami. Mais aux syndicalistes de tous poils et aux gilets jaunes de toutes matières synthétiques, oui.