Ce n’est pas un garçon qui est sorti de ma lampe de chevet, cette nuit, quand je me suis réveillé et que je l’ai frottée car je trouvais qu’elle éclairait bien faiblement. Non, c’est une espèce de princesse orientale avec un nom totalement européen : Eugénie. « Bonjour, je m’appelle Eugénie et je suis là pour exaucer trois vœux rien que pour vous, cher Stéphane ! » Ah bon, elle connaissait mon nom ? J’ai voulu vérifier si ce n’était pas pour une caméra cachée mais non, apparemment non. Et véritablement non plus. Alors, j’ai réfléchi quelques secondes, l’esprit encore un peu embrouillé des brumes nocturnes dont je sortais à peine et je me suis dit qu’il ne fallait pas tomber dans les clichés. C’était bien ça le plus difficile.

Mais je me suis lancé. En premier, ai-je dit à Eugénie, j’aimerais bien ne pas être en trop bonne santé. C’est tellement ennuyeux de se sentir toujours bien. De ne jamais avoir mal nulle part. D’avoir toujours le moral au beau fixe. De ne jamais voir le mauvais côté des choses, forcément, puisque si tout va bien dans ton corps, tout va bien dans ton esprit aussi. Alors, j’aimerais bien avoir une maladie pas trop grave, pas trop douloureuse, juste embêtante. Et chronique, surtout, chronique, hein ? Parce qu’il faut que j’y pense le plus souvent possible. En me disant que ça ira mieux un autre jour. Voilà, ça, c’était mon premier vœu. Je réfléchis un instant au deuxième que je pourrais émettre…

Ah oui, je sais. J’aimerais ne pas être à l’aise financièrement parlant. C’est trop routinier de ne jamais être à découvert à la banque et d’avoir un livret A plutôt bien rempli. Alors, je me dis que pour être vraiment de gauche, l’idéal, ce serait que je tire le diable par la queue sans arriver à joindre les deux bouts et que j’en bave des ronds de chapeau. Et qu’on me menace d’être interdit bancaire. Être aisé, c’est devenu d’un vulgaire !... Enfin, pour le dernier vœu, j’hésite entre deux choses : soit ne plus être aussi beau, soit avoir un sexe plus petit. Je ne sais pas lequel me ferait le plus plaisir. Vous croyez que je pourrais avoir les deux comme une espèce de promotion, deux pour le prix d’un ? Vu que je ne demande que des choses qu’on ne vous demande jamais, Eugénie…