Eh bien voilà, le week-end est terminé. Pour ta première fois à Biscarrosse, ça ne s’est pas trop mal passé, qu’est-ce que tu en dis, toi, Chouchou ? Tu es content, je comprends. En tout cas, tu en as profité, toi, tu t’es bien reposé, toi aussi. Si, plus que moi. Ça aurait dû être le contraire mais bon, c’est vrai que tant que je ne me pose pas sérieusement, j’ai du mal à rester en place. Je suis une pile et parfois, il faut me débrancher et là, oui, je me détends. Je fais relâche.

Tu as particulièrement aimé les desserts que j’ai préparés ? Oui, c’est sympa, avec les fruits. Mais lequel tu as préféré ? Celui avec les mangues, celui avec les abricots ou celui avec les cerises ? Comment ça, le yaourt nature avec un peu de confiture ? Tu plaisantes ou quoi ? Ah bon, tu plaisantes. Si ça avait été « ou quoi », je ne sais pas comment je l’aurais pris. Tu as bien aimé les trois ? Tu sais, jeune homme, dans la vie, c’est mieux d’avoir un avis tranché.

Mais je sais très bien pourquoi tu es comme ça. Tu es comme j’étais moi-même à ton âge. Avec le temps, tu verras, tout s’en va peut-être mais on s’affirme un peu plus. À quelques exceptions près. Moi, j’avoue que je garde un faible pour le roulé aux oreillons d’abricots. Mais moi, tu sais, je suis un peu spécial, en termes de dessert, je suis extrêmement exigeant et un peu difficile. Sinon, comme je suis assez bec salé, j’étais plutôt content de ma quiche aux tomates-cerises.

Bon, dis-moi, ce n’est pas parce que tu conduis que je ne vais pas continuer de te poser des questions sur ce week-end. Alors, voyons voir sur quoi je vais pouvoir t’interroger… Parce que je te le rappelle, mon grand, tu dois t’intégrer dans mon entourage. Ah oui, voilà : à quelle heure Pierre est-il rentré de sa sortie samedi soir ? Et dans quel état ? Tu as cinq minutes pour réfléchir mais pas trop parce que tu dois faire attention à la route, il y a un radar, là-bas.

Trois heures et demie, oui, c’est ça. Et avec la tête dans le cul, oui, très bien. Non, pas lui mais toi, pour avoir correctement répondu. Ensuite, combien de temps le patron a-t-il mis pour laver ma voiture ? Environ une heure, parfait. Et d’ailleurs, ça se voit, non ? Enfin, quelle est la date de mariage du patron ? En 2014, oui, mais à quelle date, précisément ?  En fait, tu es comme lui, tu ne le sais pas. Heureusement que je suis là, hein ? Tu vois, Chouchou, c’est ça, un week-end à Biscarrosse.