Oui, comme tu peux le voir, Chouchou, avec le patron, nous sommes super bien organisés. Dès jeudi, j’ai cherché des recettes simples et rapides à faire et j’ai listé tout ce dont nous avions besoin. Je lui ai envoyé un mail avec les choses à acheter par magasin concerné et j’ai ajouté les menus, pas très détaillés, mais ça nous donne une idée pour ne rien gaspiller. Vendredi, il est allé faire les courses avec le document qu’il a imprimé et comme ça, ça a été plus facile pour lui.

Moi, hier matin, j’ai acheté le reste, ce qu’il n’a pas trouvé ou ce que je préférais choisir moi-même et quand nous sommes partis, j’ai pris ma glacière spéciale Biscarrosse et deux ou trois choses dont j’ai besoin pour cuisiner (ustensiles compris) et comme tu t’en es rendu compte, hier soir, j’ai préparé un repas qui valait la peine. En deux temps, trois mouvements et quatre coups de cuiller à pot. Moi, ça ne me dérange pas de gérer cette partie de la vie en communauté.

Pour le reste, tu as vu, c’est cool. Bon, ça va parce que Claude a été particulièrement gentil et conciliant, hier mais ce matin, tu as vu, il a fallu se dépêcher pour qu’on aille à Biscarrosse-plage afin qu’il puisse marcher avec son déambulateur le long de la dune qui domine l’océan. C’est pratique parce que c’est bien aménagé et même et surtout pour les handicapés, ça leur permet de profiter un peu du point de vue. Mais il faisait un peu frais, ce matin, quand même, non ?

Avec ce temps nettement moins chaud, je ne suis même pas certain que j’irai me baigner dans la piscine, tout à l’heure. Non, non, non. Moi, ce que je redoute, c’est d’entrer dans l’eau et d’en sortir. Il n’y a que dedans que ça va. Mais mouiller le bas-ventre, le nombril et les épaules, successivement, bien sûr, ça m’est souvent très difficile sauf s’il fait canicule. L’eau ? Elle est à 29 ou 30° mais ça ne me suffit pas. Et après, si c’est pour avoir froid en sortant, non merci. Définitivement.

Sur ce point-là, je suis devenu un peu comme Claude. Pourquoi prendre du plaisir dans une piscine ? Non, moi, c’est seulement pourquoi aller prendre du plaisir à nager si c’est pour avoir du mal à entrer dans l’eau et à en ressortir, nuance. Bon, de toute façon, moi, ici, c’est la sieste que je préfère, l’après-midi, sous l’olivier. Avec un livre pour donner le change. Et tout à l’heure, je pense qu’on ira promener les chiens dans la forêt. Ça, ça me procure du plaisir. Oui, oui.