Dans l’épisode précédent, on a retrouvé Pierre en train de prendre un café dans un bistrot qui n’existe pas. On aurait dû dire qui n’existe plus mais ça, ça fait partie des rebondissements à venir sauf que je ne voulais pas tout dévoiler d’un seul coup. Et Pierre, puisque c’est sur lui que l’épisode numéro 1 s’est achevé en attendant l’épisode numéro 2, et Pierre, donc, notre personnage principal, presque un héros, Pierre, donc, a fini de boire son café.

Mais Pierre n’est déjà plus là. Il ne reste que la table sur laquelle traînent une tasse posée sur sa soucoupe, une petite cuiller qui n’a pas servi, tout comme le carré de sucre enveloppé et le petit chocolat tout aussi emballé. Une goutte de café a giclé sur la table. Mais Pierre n’est plus là. Dans ce café qui n’existe pas. Pierre, on l’a vu dans le premier épisode est un mec canon, bien gaulé, un peu entre deux âges et avec une poitrine bien refaite.

Je vous avais dit que c’était un subtil voire savant mélange entre Chouchou, Lova Moor et moi. Maintenant, vous pouvez reconnaître que c’était vrai. Et là, soudain, une musique un peu inquiétante commence à emplir l’image. Tout d’un coup, on n’est plus que dans le visuel, on est également dans l’audio. Et cette musique créé un suspense qui indique que quelque chose va se passer. Ou que quelque chose s’est passé. On le saura demain.

À suivre.