Un feuilleton en trois épisodes, une mini-série comme à la télé, comme c’est assez à la mode. Voilà ce qui commence en ce samedi 18 août, alors que commence la fin de la haute saison, à mon travail, pour moi. Je vais pouvoir commencer à respirer un peu mieux. Je vais pouvoir me lever un peu moins tôt. C’est-à-dire que je vais sans doute revenir à mon horaire de saison intermédiaire : 3h15 ou 3h30, selon les jours. Je vais gagner une heure de sommeil. Cinq nuits sur sept. Cinq à sept. Donc, du plaisir à venir. C’est royal, non ?

Et dans ce feuilleton, il n’y aura aucune acrimonie. Je ne dirai de mal de personne. Je vais juste mettre en scène un personnage qui serait le savant mélange entre Chouchou, Lova Moor et moi. Une espèce de personnage un peu hybride à qui, vous allez le voir, il va arriver des aventures pas ordinaires. Mais même dans sa normalité, chaque vie n’est-elle pas un peu extraordinaire ? La vie de mon personnage principale ressemble à la mienne : elle n’est pas tout à fait banale, juste complètement routinière.

Mais c’est là qu’on va découvrir des choses, des secrets, des choses qui vont sortir au grand jour et qui vont peut-être rebattre toutes les cartes. Comme pour une partie de strip-poker. Je ne sais pas qui sera le plus nu des autres et moi. Alors, si vous êtes prêts, je le suis aussi, on y va. Trois, deux, un, zéro, épisode numéro 1, clap ! Et là, on retrouve Pierre, ce héros, cette crapule en train de prendre un café dans un bistrot qui n’existe pas.

À suivre.