L’autre jour, je parlais de ces pubs qui m’agacent, dont celle sur cette belle femme aux cheveux gris qui dit, avec un grand sourire : je ris, j’éternue, j’ai des fuites urinaires et tout le toutim. Atchoum ! Bon, une fois, ça va. Atchoum ! Deux fois, passe encore  mais, Atchoum ! Trois fois, bonjour les dégâts. J’imagine l’état de la culotte de cheval ! Vous croyez que ça intéresse une majorité de gens de voir cette femme séduisante (si, si, j’insiste) nous raconter ses petits secrets intimes. Si ça se trouve, c’est la même qui a tourné dans des spots pour des serviettes périodiques ou des tampons hygiéniques, il y a trente ans, de cela : Nana, Tampax et autres Tena Silhouette.

Cette femme a dû tomber de haut quand elle s’est rendue compte qu’elle se ménopausait. Du verbe ménopauser. En gros, ça signifie, pour une fille, que quand elle  a atteint l’âge de devenir couguar, il faut qu’elle pense à s’arrêter de temps en temps et même et surtout si on lui demande de continuer de courir pour faire tout ce qu’elle a à faire, il faut absolument qu’elle lève le pouce en l’air et qu’elle le dise haut et fort : mais non, pause ! Et de-là, est né le verbe qui permet de dire les choses de façon moins exclamative. Et on sait tous qu’avec la ménopause, il y a plein d’effets désagréables comme les bouffées de chaleur, les transpirations excessives (on peut parler de sudations excessives – ça me permet de remplir une demi-ligne de plus !...)

Mais, cette femme, qui utilise Always Discreet, si je ne m’abuse, cette femme a un autre souci que ses fuites urinaires. Mais ça, il n’y a qu’ici qu’on peut le savoir. Cette femme se passe régulièrement de la pommade Sensilube à un endroit que seule la décence et Always Discreet  peuvent connaître. Oui, parce que, en plus d’avoir des fuites urinaires, elle souffre de sècheresse vaginale. Un autre symptôme déplaisant de la ménopause. Et elle en parle peu car ça va mieux avec la crème mais sinon, c’était sacrément embarrassant et troublant de subir ces deux désagréments : des fuites et de la sécheresse. Vraiment, pour les femmes, on ne peut pas dire que ça soit toujours simple. Donc, respect.