Je ne sais pas pour vous mais moi, je suis facilement et régulièrement agacé par certaines pubs. Soit parce que je les trouve mal faites voir insupportables, soit parce que je n’en peux plus de les entendre et/ ou de les voir sans arrêt, jour après jour voire limite heure après heure et je crois que le pompon, en la matière, c’est pour la marque Comme j’aime, vous savez, ces gens qui proposent de vous envoyer tous vos repas afin de vous faire maigrir avec force témoignages d’anciens gros pour qui ça a marché.

Dès qu’on écoute une radio commerciale ou qu’on regarde la télévision, on est littéralement envahi par ces spots qui sont tous aussi mauvais les uns que les autres et dans lesquels, on nous prend carrément pour des cons. De toute façon, à mon avis, une société qui a autant de budget communication, c’est qu’elle doit faire des gros bénéfices sur le dos des consommateurs. Et moi, pour faire baisser ses gros bénéfices, je lui propose de faire un régime sans pub, ça nous fera des vacances. Et on en a besoin.

Franchement, vous y croyez, vous à ces repas équilibrés qui vous font perdre vos kilos superflus, sans aucun conseil médical professionnel ? Et vous y croyez, vous à ces régimes dont on nous dit qu’ils font des miracles et que même après les avoir terminés, vous ne reprenez jamais plus vos kilos perdus ? Vos kilos ? Non, ils devraient plutôt nous vendre le fait qu’on peut perdre un quintal ou plusieurs quintaux, pendant qu’on y est… Et nous dire que ça rend intelligent. Et riche. Et beau. Et qu’on va devenir les rois du monde…

D’autres pubs nous donnent l’impression d’être en overdose : il y a Carglass, entre autres. Et à force de les voir ou de les entendre, moi, je me dis que si j’ai un pépin sur mon pare-brise, je me demande si je n’irai pas voir carrément ailleurs. Histoire de montrer qui je suis. En plus, personnellement, un doute m’habite quand je vois que le monsieur se déplace même sur notre lieu de vacances ou là où on pratique des loisirs. Et pourquoi pas dans la chambre à coucher quand on y est pour une sieste crapuleuse, pendant qu’on y est ?

Bien sûr que je suis de mauvaise foi, aujourd’hui. Je suis limite fatigué et de mauvaise humeur. Donc, je pense que m’attaquer aux marques qui m’énervent avec leurs pubs, c’est bien, non ? Et l’autre, là, qu’on voit de temps en temps, cette quinquagénaire ou sexagénaire qui rit, qui éternue et qui a des fuites urinaires. Ça ne vous crispe pas, vous ? Moi, si. Et deux fois plutôt qu’une. On est loin de la pub Intermarché, tournée comme un court métrage sur une magnifique chanson de Mouloudji, « L’amour, l’amour, l’amour… »