Je le reconnais, je me suis trompé d’un jour en vingt ans. Dans l’absolu, ce n’est pas grand-chose mais je le vis mal. Parce que tout d’un coup, je me rends compte que ma mémoire est poreuse. En plus d’être faillible. Et que ça doit venir du fait que j’ai justement pris ces vingt ans dans la figure. Et même si je sais que quand on aime, on a toujours vingt ans, là, je ne suis pas sûr d’être dans le tout amour. Par rapport à cette erreur de date. D’un jour.

Je pensais vraiment bien faire, Chouchou et là, tu vois, je me dis que j’aurais mieux fait de te laisser gérer la chose, ainsi, je n’aurais pas fait la boulette et je ne serais pas en train de me morfondre et à transpirer d’émotions mal contenues alors que la température extérieure a baissé de plus de 10 degrés depuis hier et que je ferais mieux d’en profiter. Parce que, une fois de plus, j’ai été présomptueux voire trop sûr de moi. Et cette fois…

Cette fois, ça ne m’a pas réussi. Comme quoi, on ne gagne pas à tous les coups. Et maintenant, je tournerai sept fois mes neurones dans mon cerveau avant de sortir ma science. Un peu comme quand on mélange les boules dans le jeu Motus. Et si je tombe sur une boule noire, je me la fermerai et garderai ce que je crois savoir pour moi. Rien que pour moi. Mais que veux-tu, Chouchou, mon bon, je me suis trompé, je me suis trompé, c’est acté.

Je ne suis pas mauvais joueur, je n’aime juste pas me tromper quand je pense détenir une vérité. Et surtout quand ce n’est que factuel. S’il s’était seulement agi d’une simple supposition, passe encore, j’aurais eu de la marge mais là, je suis impardonnable. Je suis arrivé la fleur au fusil et quand j’ai découvert que je m’étais lourdement trompé, je suis reparti la queue entre les jambes. Je sais, j’exagère peu en disant « lourdement trompé. »

Je crois que je n’ai pas le sens de la mesure, parfois. Je suis loin d’être un bon modérateur. Bon, tant pis, puisque c’est ainsi, amen et tout le toutim, je vais faire profil bas et m’en aller pour le reste de la journée. Je reviendrai demain, en espérant que j’aurai digéré la grosse boulette. La lourde erreur. Et de toute façon, toute journée commencée est considérée comme due car déjà plus ou moins terminée. Et demain sera un autre jour. Le bon, cette fois ?