31 mars 2018

hier, je savais qu’aujourd’hui, je n’aurais pas le temps

Hier soir, j’ai commencé l’écriture de ce billet, après mon dîner très tôt (mais pas sur des tréteaux), vers 19h30, je savais qu’aujourd’hui (donc demain), je n’aurais pas le temps. Pour cette dernière journée de mars, la dernière du premier trimestre (un de plus, ouais !) de 2018, je savais que ça allait être une journée un peu marathonienne mais j’étais consentant dès le départ. Dès que j’ai su que cette réunion de famille aurait lieu, un samedi. Sans savoir que ce serait plus que certainement un jour pluvieux. Comme chaque... [Lire la suite]

30 mars 2018

pour pas un radis ?

Bon, les poireaux, c’est fait : rinçage, essorage, épluchage, éminçage et égouttage. Là, ils viennent de se payer une bonne tranche de beurre dans une sauteuse (ça n’a rien de sexuel) et ensuite, j’y ai plongé des diots de Savoie (une variété de saucisses d’origine savoyarde – toujours rien de sexuel, je vous le jure) jusqu’à ce que ça crépite un peu. Alors là, j’ai saupoudré de faine et j’ai mouillé de vin blanc (non, non, toujours pas), j’ai remué et maintenant, je dois attendre une bonne grosse trentaine (ou une petite... [Lire la suite]
29 mars 2018

pas très bonne mine

Le lendemain de la veille, c’est-à-dire aujourd’hui, je suis retourné voir le requin d’hier, dans la resserre. Et ça m’a fait un peu mal. Au point d’avoir même eu quelques regrets de m’être moqué de son physique, pas vraiment ingrat mais pas loin. Parce que je peux vous dire que là, ce matin, il n’a vraiment pas l’air d’avoir bonne mine. Je dirais même plus, il n’a pas bonne mine du tout. S’il était un peu mort, hier, ce matin, j’ai comme la vague impression qu’il l’est totalement. Il n’y a plus aucun espoir pour lui. Sans être... [Lire la suite]
28 mars 2018

71.8 kilos

C’est le poids que je pèse, à quelques centaines de grammes près. Ça dépend du moment de la journée, de mon niveau d’énervement, de mes endormissements et donc de mes relâchements et de tout un tas de paramètres plus ou moins indépendants de ma volonté. Qu’y puis-je ? Rien. Pourquoi diable est-ce que je raconte tout ça ? Pourquoi diantre suis-je en train de donner mon poids comme ça, sans pudeur, à toutes celles et à tous ceux, pas nombreux, je l’admets, qui me lisent ? Parce qu’il me semble bien que ça n’engage à rien.... [Lire la suite]
27 mars 2018

mignonne, et la rose ?

Mignonne, moi aussi, ce matin j’ai voulu aller voir si la rose avant déclose sa robe. Sauf que ce matin, il n’y avait point de soleil et je n’ai pas su voir si savoir de quelle couleur était sa robe. Était-elle rouge, rose ou pourpre ? Nul autre ne le sait que la reine des fleurs, elle-même. Un trésor bien enfoui, inaccessible.  Et en cette vesprée grise et humide, je ne sais pas non plus si elle a perdu tout son éclat, tout son charme et toute sa beauté. Je ne sais pas. Personne ne sait. Plus personne ne sait s’il existe... [Lire la suite]
26 mars 2018

bon, on s'est fait un câlin, ce matin

Et à la différence de l’araignée, câlin du matin n’est pas chagrin, bien au contraire. J’avoue que j’avais un peu les pétoches, en allant chez le patron, ce matin. Et si Chuka était traumatisé par mon comportement d’hier suite à son comportement traumatisant ? Et si tout le travail d’apprivoisement des premiers mois était à refaire. Non, en réalité, ça s’est passé comme avec un enfant : sur le coup, hier, il avait peur de moi, encore sous le choc de mon autorité naturelle (hmmm, hmmm !) et ce matin, tout était oublié,... [Lire la suite]

25 mars 2018

je l'avais bien dit

Je l’avais bien dit qu’il ne fallait pas changer d’heure. Non seulement, j’ai très mal dormi mais en plus, je me suis réveillé très tôt, dans la nuit, comme si c’était un jour de travail alors que justement non. Et en plus, je n’ai pas réussi à dormir plus longtemps que 6h30, heure locale, c’est-à-dire 5h30, heure d’hiver. Je me suis donc levé fatigué. Heureusement, je n’avais pas grand-chose à faire ce matin, si ce n’étaient mes courses pour jusqu’à jeudi et ensuite, la promenade dominicale des chiens avec le patron. Avant un... [Lire la suite]
24 mars 2018

ploc-ploc ou plic-plic ou flip-flip mais pas flic-flic

Cette nuit, on va passer à l’heure d’été. Un faits divers qui n’arrive qu’une fois par an. Ploc. Personnellement, je suis plutôt un peu contre pour ne pas dire carrément contre. Mais comme on ne me laisse pas le choix, je suis obligé de subir et ça m’embête car je pense que ça pourrait être à la carte. Ploc-ploc. Chacun choisit son heure, celle qui lui va bien. Et après, ce n’est qu’une question d’arrangement et d’organisation. Ploc. Et bon, ça, c’est un vœu pieu. Ou un peu vieux. Ploc-ploc. Oh non, ne me dites pas que ça va... [Lire la suite]
23 mars 2018

d'après la police

Finalement, hier, j’ai également manifesté. Là encore, il n’y avait pas de raison. Il fallait bien que je me montre pour que mes revendications soient entendues. Alors, j’ai profité du soleil et j’ai bravé le froid polaire pour marcher avec une banderole. J’ai fait comme les autres. Bon, c’est vrai que je ne suis peut-être pas le défilé qui s’est le plus vu, qui s’est le plus fait remarquer car nous n’étions pas nombreux, moi. Oui, parce que j’ai défilé tout seul. Et ma banderole, je l’ai adaptée à une seule personne sinon, je... [Lire la suite]
22 mars 2018

sur le tas

Aujourd’hui, je ne publierai pas de billet dans mon blog. Parce que j’ai voté à bulletin secret à main levée, que je me mettais en grève, moi aussi. Après tout, il n’y a pas de raison que les autres, certains autres, oui, eux, ils peuvent et pas moi. Alors, comme je ne suis pas de ce genre à mettre en péril l’entreprise qui l’emploie, j’ai choisi, en mon âme et conscience, que la seule chose qui serait visible tout en n’étant pas une entrave à la liberté des autres, c’est bel et bien de ne rien publier comme billet du jour dans mon... [Lire la suite]