C’est le poids que je pèse, à quelques centaines de grammes près. Ça dépend du moment de la journée, de mon niveau d’énervement, de mes endormissements et donc de mes relâchements et de tout un tas de paramètres plus ou moins indépendants de ma volonté. Qu’y puis-je ? Rien. Pourquoi diable est-ce que je raconte tout ça ? Pourquoi diantre suis-je en train de donner mon poids comme ça, sans pudeur, à toutes celles et à tous ceux, pas nombreux, je l’admets, qui me lisent ? Parce qu’il me semble bien que ça n’engage à rien. Et que dire son poids, c’est comme dire son âge, il faut s’assumer. Bon gré, mal gré. Et moi, 71.8 kilos, c’est mon poids de base, actuel. Je préfère évidemment quand c’est plus proche de 70 mais bon, on ne se refait pas comme ça, d’un simple claquement de doigts.

Et, chose amusante, ce matin, au travail, alors que j’étais en train de saisir la resserre (le stock), à la fin des ventes, je suis tombé sur ce poids-là : 71.8 kilos. Tiens, ça pourrait être moi ! Me suis-je dit, tout bas, pour que personne d’autre que moi ne m’entende. Parce que, à ce moment-là, j’ai trouvé que c’était quelque chose de très personnel où cette fois, ma pudeur a pris le dessus. J’étais là pour accomplir une tâche, pas pour m’amuser comme si j’étais en train de mettre mes mensurations sur un réseau social afin que tout le monde y ait accès. Même mon toubib. Ne lui dites pas que je frôle les 72, il me croit proche des 70. Et bon, j’ai continué ma saisie et je suis passé à d’autres poissons, coquillages ou crustacés et à d’autres poids, moins en rapport avec le mien : 3 kilos, 17.57 kilos, 88 fois 5 kilos, j’en passe et pas des moindres. 

Et, contre toute attente, j’ai dû aller sur la plateforme pour faire je ne sais plus quoi (de l’eau est tombée du ciel, depuis) quand soudain, je tombe nez à nez (si je puis dire) avec un requin plutôt un peu mort, voire beaucoup ; pas mal à la renverse et je le regarde droit dans ses yeux grands ouverts et là, ça me semble être l’évidence même. Parce que c’était lui, parce que c’était moi. Celui qui pèse 71.8 kilos, c’est lui ! Ça ne peut être que lui ! Alors, je l’ai regardé avec un peu plus d’intérêt et de curiosité mélangés : « mon gars, tu es moins en forme que moi alors que nous pesons le même poids. C’est drôle, on n’a pas du tout la même silhouette pour autant. Et je préfère ma gueule à moi que la tienne. » Mais je n’ai pas trop insisté car le pauvre, déjà qu’il n’était vraiment plus en forme, tout mort qu’il était. Mais quand même…

requin 71