Comme je n’infuse pas dans la science ni dans la connaissance, il y a plein de choses que je ne sais pas. En tout cas, je ne les savais pas jusqu’à maintenant mais si quelqu’un veut me les apprendre, je suis preneur. Car je suis quelqu’un de curieux. Dans les deux sens du terme : je suis quelqu’un qui a de la curiosité envers tout ce qui l’entoure et je suis quelqu’un qui peut être une curiosité pour les autres…

Par exemple, je ne sais pas qu’on ne peut pas se suicider en retenant son souffle. Ça fait partie des trois choses que je ne sais pas trop voire pas du tout. Bref, je pensais, moi, comme quand j’étais petit, qu’en retenant sa respiration, on pouvait mourir tout d’un coup, sans y avoir prêté garde. Mais non, pas du tout. Au mieux, on tombe dans les pommes. Au pire, on créera des lésions dans le cerveau et celles-ci pourraient-être irréversibles. Alors comme je ne sais pas ça, je vais retenir ma respiration jusqu’à ce qu’on m’explique ces choses afin que je sois moins bête, ce soir.

Je ne sais pas non plus qu’en Australie, ce pays qui fait rêver beaucoup de gens, dont moi, on fait des greffes de caca pour soigner certains problèmes intestinaux et la maladie de Crohn, entre autres. Mais pas qu’en Australie, aux Pays-Bas, aussi. Quant à Cuba, je ne sais pas. En tout cas, ce que je ne sais pas, c’est que ça s’appelle la fécalothérapie. Ou encore, la bactériothérapie fécale. Et en Hollande, justement, on a même créé une banque du caca. Alors imaginez un peu le truc. S’il y a trop donneurs. La secrétaire pourra dire à son patron, à juste titre : « on est dans la merde, monsieur ! »

Je ne sais pas non plus que sur environ 200 pays dans le monde actuel, seuls 22 d’entre eux n’ont jamais été envahis ni attaqués par l’Angleterre. Et ça, si je pouvais le savoir, ça me permettrait d’en parler et même mieux, de briller en société. Mais quand on y regarde de plus près, il y a quelques pays parmi ces 22, vierges de toute ingérence britannique, qui sont des tout petits pays : Andorre, Liechtenstein, Luxembourg, Monaco et Vatican. Alors moi, je pense que les anglais ne les ont jamais attaqués, ces pays, parce qu’ils ne savaient pas où ils se trouvaient sur les cartes.

Voilà. J’aimerais qu’on m’apprenne ce genre de choses. Un peu tous les jours. On n’en sait jamais assez sur le monde qui nous entoure et la culture est un puits sans fonds dans lequel il est enrichissant de tomber quand on s’est trop penché à son bord. Alors, je remercie toutes celles et tous ceux qui voudront bien m’instruire un peu plus chaque jour que Dieu, s’il existe, veut. On appellerait ça la formation continue.