En cette semaine calme… Non, en cette semaine très calme… Non, en cette semaine trop calme, au travail, je peux le dire haut et fort mais pas trop pour ne pas réveiller mes collègues qui se sont peut-être endormis : je m’ennuie. Je n’ai que deux à trois heures de boulot à faire et le reste du temps, je m’ennuie. J’attends, j’impatiente et je me languis. Je rêve d’activités plus intenses et plus denses. Je regrette la semaine de Noël où j’en ai eu ras la casquette et où je faisais des journées de 12 ou 13 heures d’affilée. Alors que là, j’attends. Mais qui attends-je ainsi ? Peut-être les rois mages ? Non probablement pas. Un prince charmant ? Que diable en ferais-je ? Que le temps passe ? Oui, ça doit être ça. Ça doit être ça.

C’est long de s’ennuyer pendant ses heures de travail et ça ne console pas vraiment de savoir qu’on est payé à ne rien faire. Là encore, je ne le crie pas sur les toits car je ne voudrais pas qu’on me baisse une partie de mon salaire sous prétexte que je bosse moins que d’habitude. Car ce n’est pas de mon fait. Ce n’est pas de ma faute s’il n’y a pas de poisson. Si mes collègues font ce qu’ils peuvent pour vendre aux clients qui ne sont pas en vacances. Et si en ce début d’année, on pourrait croire que tout le monde de la marée retient son souffle en prévision des soldes, qui vont débuter la semaine prochaine. Comme si on allait faire des soldes sur les produits frais ! Non, non, il y a autre chose mais je ne sais pas ce dont il s’agit.

C’est juste que je m’ennuie et quand je m’ennuie, les aiguilles de ma montre tournent en rond et moi, je compte les heures et les minutes voire les secondes. Et je me pose des questions : est-ce que, au moins, je m’ennuie intelligemment et avec minutie ? Parce que tant qu’à faire, autant s’ennuyer bien pour ne pas avoir à recommencer plus tard ou demain. Est-ce que je m’ennuie avec motivation ? Joker ! Est-ce que je pense que ça va s’arranger d’ici à ce que ça soit l’heure de partir d’ici, ce matin ? Est-ce que je vais encore me poser beaucoup de questions ? Désolé mais je fais ce que je peux. Parce que je m’ennuie. Et ça fait déjà plusieurs jours que je m’ennuie. Et ça aussi, ça m’ennuie.