Je suis presque prêt. Je suis changé, vêtu de vêtements pas encore portés parce que là, c’est enfin le week-end pour moi. Et parce que tout à l’heure, je vais faire une rencontre importante. Sans doute importante. Je vais rencontrer Sherpa. Un Lhassa Apso. D’un an et demi, je crois. Encore un gamin, quoi. Je vais faire sa connaissance et le ramener en voiture. Le sortir de là où il est « enfermé » depuis un certain temps. Et ensuite, pour lui, ça sera sans doute un monde meilleur. Je l’espère.

Oui, je vais à la SPA de Mérignac et je vais récupérer un jeune chien qui n’attendait que ça, que quelqu’un vienne, croise son regard et décide de le prendre. Ça s’est passé cette semaine et aujourd’hui, c’est le jour J. C’est la première fois que je vais faire ça. Je ne sais pas ce qui va se passer dans sa tête, à ce jeune animal mais il va vite se rendre compte qu’il sera mieux là où il va aller que là où il survit. A-t-il été abandonné ou retiré à ses précédents maîtres ? J’en saurai peut-être un peu plus tout à l’heure.

En tout cas, la rencontre avec Kali, qui vient de là-bas, elle aussi, s’est bien passée, il y a trois jours de cela. Reste à savoir si ces deux-là vont continuer de s’entendre quand ils seront arrivés chez elle car, rue Cabirol, on peut dire que c’est chez elle. Plus que chez ses maîtres. Il n’y a pas de raison. De toute façon, elle s’ennuie, elle, depuis trois, quatre semaines où elle se retrouve toute seule. Depuis qu’Alfie est parti. Alors, elle va pouvoir jouer à la maman avec Sherpa. Ou à la couguar.

Elle doit avoir un an de plus que lui et pour les chiens, un an, ça compte. On dit que ça correspond à environ sept de nos années, à nous les humains. Et moi, je vais là-bas pour accompagner le patron car ce serait bien qu’au retour, Sherpa soit avec quelqu’un pas loin de lui, quand il sera dans le coffre de cette voiture inconnue avec deux humains tout aussi inconnus. Faire tout ce qu’il faut pour qu’il ne soit pas stressé. Pour qu’il se sente le mieux du monde.

Ça doit être très étrange, dans la tête d’un chien, jeune ou vieux, de changer de vie, comme ça, brutalement. Comprendra-t-il rapidement qu’il ne pourra qu’être heureux, là ou sera-t-il désorienté ? On sait que les chiens aiment les habitudes et là, on va sacrément bousculer les siennes. Je suis un peu impressionné d’aller là-bas, même en tant que simple « chauffeur » parce que je pense qu’à sa place, je serais très intimidé. Mais on va lui dire et lui montrer que tout va bien se passer.