C’est vrai que je ne me suis pas beaucoup foulé, ces derniers jours, en termes d’écriture, dans mon blog. Non pas que je me sois lassé mais tout simplement, pourquoi serai-je le seul à en faire, des efforts ? Alors, ma foi, comme c’était mon week-end d’anniversaire, je me suis dit que tant qu’à faire, pour une fois, autant en faire un peu moins. Comme ça, ça, c’est fait et maintenant, je peux vraiment, mais vraiment passer à autre chose. Enfin…

Je pourrais parler de l’élection de Laurent Wauquiez, gagnant haut la main mais il faut qu’il fasse attention car selon comment il lève la main, ça peut faire penser au salut de certains nationalistes allemands de la première moitié du vingtième siècle. Pardon ! Je me suis encore laissé aller à dire du mal. Et ce n’est pas parce que j’ai enrobe le tout dans peu de vocabulaire édulcoré que je suis absous ni exempt d’un peu d’empathie avec autrui.

Bon, Wauquiez, qu’est-ce que je pourrais dire sur lui qui ne soit pas une vacherie ? Ah oui, tiens : au Scrabble, son nom rapporte 32 points à lui tout seul plus le bonus de 50 points pour avoir mis toutes les lettres et les points de l’autre mot auquel on l’accole car il comporte huit lettres alors qu’on en tire que sept. Ça va, ça ? En même temps, c’est peut-être la seule chose qu’il ne rapportera jamais réellement : 32 points + 50 = 82 points, au bas mot.

Ce qui est un peu dérangeant, c’est cette homophonie entre Laurent Wauquiez et Laurent Ruquier. L’un est homo et l’autre, homophone tout en étant plus tendance homophobe que partisan de toutes ces grosses tapioles qui fréquentent le Marais. Oups ! Désolé, ça m’a encore échappé... Leur seul point commun, c’est leur prénom mais c’est bien tout, il me semble, non ? L’un a de l’esprit et l’autre a fait campagne pour devenir président des Républicains.

En réalité, je m’en fous de son élection. Je n’ai pas voté. Parce que je n’en avais pas le droit. Parce que je ne suis pas à jour de mes cotisations au parti des Républicains. Parce que je ne suis pas membre. Et parce que je ne suis pas vraiment de droite. C’est un euphémisme. Alors, qu’il ait gagné, c’est marrant mais ça me fait moins peur que prévu. Je pense qu’il ne sera qu’un petit chefaillon, un chef de petit service. À moyen terme, ça ne servira pas à grand-chose.

Sinon, à propos de droite. Il paraît que quand deux personnes s’embrassent avec la langue, elles penchent toutes les deux la tête vers la droite (heureusement qu’elles vont du même côté, en même temps…) et ce, à 64.50% selon une étude de 2003, étude corroborée par l’Université de Saskatchewan, au Canada. Alors, il paraît que c’est surtout parce que, culturellement parlant, comme ces deux tiers de l’humanité écrivent de gauche à droite…

Ce serait donc un mouvement naturel que de pencher la tête vers la droite. Mais ça peut aussi être comme l’arbre qui cache la forêt : la tête à droite et donc, le cœur à gauche. Ce n’est pas mal, ça. Oui, je crois que je vais valider ça. Et oublier un peu que Laurent Wauquiez ne fait peur qu’à… À qui, au fait ? Tiens, ça oui, c’est une bonne question. Je me félicite de l’avoir posée. Surtout que ce n’est pas forcément à moi d’y apporter une réponse.