L’être humain le plus percé connu est une femme, d’origine brésilienne, résidant au Royaume-Uni et, tenez-vous bien, en mai 2016, elle a battu un nouveau record mondial : 9 800 piercings disséminés sur tout son corps dont près de 200 sur le visage et plus de 500 au niveau de ses sous-vêtements, pour ne pas dire au sexe car ça comprend aussi l’aine. Je n’ose imaginer à quoi ça doit ressembler et malgré moi, après avoir entendu parler d’elle, j’ai quand même regardé sur Internet et mieux aurait-il valu que je n’y aille pas, ce que j’ai vu, c’est cauchemardesque. De quoi ne plus dormir pendant des nuits et des nuits. Mais comment peut-on en arriver là ?

Je ne connais pas son histoire ni le pourquoi du comment et je ne suis même pas sûr d’avoir envie de savoir tout ça mais malgré tout, il y a quelque chose de fascinant dans la monstruosité même que cette femme est devenue. Est-ce que c’est juste pour entrer dans le Livre des Records, années après années ou cela relève-t-il d’une pathologie qu’on aurait peut-être pu soigner depuis longtemps. Quand on pense que certaines personnes souffrent de réelles difformités et que d’autres, plus rares, se défigurent volontairement de la sorte, je me dis que nous marchons sur la tête. Et que tout ça pue la décadence à plein nez. Et je me demande même quelle est ma place dans un monde devenu aussi barré. Parce que quand même, je suis peut-être un peu dingue mais pas à ce point-là.

C’est vrai que mon intelligence a ses limites. Notamment en voyant les photos d’Elaine Davidson. Je ne comprends pas. Et je pense que même si on m’expliquait en long et en large, je ne comprendrai pas. Je ne comprendrai jamais. Que mon cerveau a besoin de certaines normes et qu’au-delà, ce sont des univers parallèles qui ne devraient exister que dans des œuvres de fiction. Comment peut-on vivre avec autant de quincaillerie sur soi ? Si encore c’était une coutume tribale mais non, je crois que c’est juste un caprice consécutif de cette obsession du paraître et de l’image. Pour les plus curieux, allez voir sur un moteur de recherche et vous jugerez par vous-mêmes.