Le retour à la case départ. On va encore dire que je suis un Stéphane-couche-toi-là. Non, pardon, un Stéphane coach-toi-là. Oui, parce que là, dans un peu plus d’une heure, j’ai rendez-vous dans une salle de gym (qui fait partie de celles où je suis inscrit) et je vais discuter avec un dénommé Vincent, professeur de gym particulier. Je le connais déjà un peu mais je le redoute tout en le trouvant très sympa .Parce que je crains qu’il n’oublie que le patron et moi (nous y allons en duo), nous sommes des seniors et donc, il va falloir nous faire travailler prudemment. Mais sûrement. Enfin bon, bien tenir compte de notre âge respectif et de nos conditions physiques. Tout bêtement.

J’espère seulement qu’aujourd’hui, on va surtout voir comment on peut s’organiser, comment ça va marcher et combien coûte car je crains qu’il ne soit un peu cher. En tout cas, plus cher que celui avec qui je voulais aller : François. Mais François, il est obligé de donner ses cours particuliers dans la salle Fondaudège, un endroit que je n’aime pas, que je trouve oppressant, bas de plafond et engoncé. Alors que là où Vincent officie, c’est à l’Intendance, une toute nouvelle salle, très belle paraît-il. Très lumineuse, surtout. Donc, avec probablement de quoi ne pas se sentir trop enfermé. Parce que déjà qu’on va transpirer avec ce qu’on va nous faire faire… Oh, là, je n’ose presque pas y penser.

C’est le côté pervers du temps où on ne fait rien ou si peu. Hormis la marche et un peu de vélo utile tous les jours, j’avoue que cette année, je n’ai pas bien rentabilisé mon abonnement. Mais là, je vais me racheter une conduite. Et m’y (re)mettre le plus sérieusement du monde. Déjà, pour tout ce qui est cardio, je peux désormais y aller seul, à côté de chez moi, à la salle Bacalan et pour les cours de renforcement musculaire et de maintien, eh bien, tant pis, ça se fera avec Vincent. Je crains aussi son côté intégriste de la nutrition. Parce que je ne suis pas contre mais il ne faut pas se priver de certains plaisirs, non plus. En même temps, je peux lui dire oui, oui et faire ce que je veux quand je veux.